Kpalimé : Fin de formation pour des apprenants du centre Aklala Batik

Le président de la chambre de métier de Kloto, remettant l'attestation à une récipiendaire

Huit apprenants (4 de la troisième promotion en Batik et 4 de la première promotion en couture), du centre de formation Aklala Batik — spécialisé dans le batik et dans la couture — ont reçu samedi à Kpalimé, leur attestation après une année de formation.

La cérémonie, présidée par le directeur de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, a connu la présence du préfet de Kloto.

Les apprenants en batik ont été formés sur les différentes techniques et étapes de la fabrication des pagnes en batik. Ceux en couture, ont été formées sur les différentes techniques de couture ordinairement connues.

Outre la formation en batik et en couture, ces apprenants ont bénéficié aussi d’un encadrement particulier sur le développement personnel, la confiance en soi, la préparation à la vie active, l’entrepreneuriat féminin et le suivi psychologique.

En dehors des attestations qu’ils ont reçues, les récipiendaires ont bénéficié des kits de démarrage de leurs activités de la part de la responsable du centre.

Le préfet de Kloto a remercié ceux qui ont contribué à l’organisation de cette cérémonie.

Selon Assan Koku Bertin, le développement, c’est la création de l’emploi et pour créer de l’emploi, il faut de la main d’œuvre qualifiée.

Récipiendaires et autorités

Il a rappelé les efforts du gouvernement dans la formation professionnelle à travers la création des centres de formation professionnelle.

Amévor Marc (directeur préfectoral de l’Action sociale) a pour sa part, félicité la responsable du centre pour la transformation effectuée au profit des filles issues des milieux défavorisés.

Il a invité les filles à vraiment s’impliquer dans la vie active: « Soyez dynamique, ouvertes et le marché vous sera accordé. Le centre est toujours à votre disposition, vous pouvez passer à tout moment pour apprendre d’autres choses ».

Parmi ces huit apprenants ayant bouclé leur formation, figurent sept filles.

Le directeur de l’ONG Recherche Action pour le Développement Intégré (RADI) Konou Siméon, a aussi remercié la responsable du centre Aklala Batik, pour toutes ses actions en faveur de la promotion de la femme.

« Notre vision, c’est de voir ces apprenants devenir autonomes et nous comptons les accompagner jusqu’à leur autonomisation, c’est pourquoi six mois après leur installation, nous ferons le suivi pour voir comment ils se prennent sur le terrain et voir si notre vision est atteinte », a expliqué Mme Donvidé Nongni Chantal (responsable du centre Aklala Batik).

Patayode Agnina Essognima (président de la chambre préfectorale des métiers de Kloto) a relevé l’importance du travail manuel des artisans et salué l’accompagnement des autorités à l’endroit des artisans de Kloto.

Rappelons que le centre Aklala Batika a commencé ses activités cette année. L’accès à ce centre est gratuit. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*