Élections au Burkina : Quelque 6,5 millions d’électeurs aux urnes ce dimanche

Un électeur glissant son bulletin dans l'urne

Quelque 6,5 millions de Burkinabè votent ce dimanche pour élire leur président — entre le sortant et favori Roch Marc Christian Kaboré et douze candidats d’opposition — ainsi que leurs députés.

Près d’un cinquième du pays ne peut voter, des localités en proie à des attaques jihadistes et à des violences intercommunautaires.

A Ouagadougou (la capitale), les tout premiers bureaux de vote ont ouvert à 06H00 (heure locale et GMT). L’ensemble des bureaux installés sur l’ensemble du pays, seront fermés à 18H00. Les dépouillements se feront sur place, en présence des représentants des candidats.

M.Kaboré ainsi que Zéphirin Diabré (chef de file de l’opposition), et Eddie Komboïgo, candidat du parti de l’ancien président Blaise Compaoré, ont voté dans la matinée.

Plusieurs observateurs nationaux et internationaux dont ceux de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) sont déployés sur le terrain.

Dès les premières heures, une délégation de la mission des observateurs de l’organisation sous-régionale conduite par Kabiné Komara (ancien Premier ministre de la Guinée et chef de la mission) a sillonné Ouagadougou et visité plusieurs centres et bureaux de vote pour constater le démarrage effectif des opérations.

Tirant un premier bilan du déroulement des élections dans la mi-journée après les visites de terrain et un compte rendu de l’équipe d’observation à long terme de la Cédéao, M.Komara s’est dit globalement satisfait de la situation étant donné qu’aucun incident majeur n’a été signalé.

Il a appelé les parties prenantes à respecter les résultats qui seront issus du scrutin tels que proclamés par la Commission électorale et les a exhortés à faire preuve de retenue et à ne recourir qu’aux seules voies légales en cas de contestation.

Déjà samedi, Diabré et Komboïgo — les deux outsiders — étaient montés au créneau, dénonçant des risques de « fraude ».

Précisons que la Cédéao a déployé 80 observateurs dans toutes les régions du pays. FIN

De Ouagadougou, Crédo TETTEH

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*