Critiques/Visite de Faure Gnassingbé à Paris : « Cette visite est importante pour les populations togolaises (…), pas de polémiques » (Robert Dussey)

Le ministre Robert Dussey

La visite entamée mercredi à Paris (France) par le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé est une « visite importante pour les populations togolaises », a précisé Robert Dussey (ministre des affaires étrangères), appelant l’opposition togolaise à éviter des « polémiques ».

Certains opposants et responsables de la société civile montent au créneau depuis mercredi, critiquant le président français de recevoir son homologue togolais.

« L’opposition a tort. Le président Faure Gnassingbé est à Paris en visite officielle. Donc, il représente le Togo. Cette visite est importante pour les populations togolaises, parce que la France est l’un des partenaires importants qui investissent au Togo », a réagi M.Dussey sur Rfi.

« Vous verrez vous-mêmes qu’au-delà du Togo, le président de la République a aussi des engagements au plan international et régional. Il a l’obligation de répondre à cette invitation du président Macron. Il faudrait éviter les polémiques là où il n’y a pas de polémiques », a martelé le chef de la diplomatie togolaise.

« Donc aujourd’hui, nous sommes dans une dynamique de construction du Togo avec un Plan national de développement (PND/2018-2022). Et c’est ça l’objectif principal du président Faure Gnassingbé », a-t-il souligné.

Comme certains opposants, David Dosseh, porte-parole du Front Citoyen Togo Debout /FCTD) estime que le président Macron doit évoquer avec son homologue togolais, des sujets relevant du respect des droits de l’Homme et de la démocratie.

« Même si aujourd’hui, il n’y a plus de manifestations, une chose est certaine : la situation est extrêmement difficile et très volatile. Et si rien n’est fait pour permettre à L’État de droit de s’implanter plus ou moins au Togo, si rien n’est fait pour permettre à la démocratie de reprendre son chemin d’implantation au Togo et si nous persistons dans cette voie de répression où l’exécutif dirige tout, où les populations ont le sentiment d’être sous une charte de plomb, ça va être extrêmement difficile », a averti M.Dosseh sur Rfi.

La diplomatie et surtout l’économie

Notons que le séjour à Paris du président togolais comporte pour l’essentiel, deux volets : la diplomatie et surtout l’économie.

Le point d’orgue de cette visite d’amitié et de travail reste le tête- à-tête entre les deux chefs d’État à l’Élysée prévu le vendredi 9 avril 2021. Les questions de coopération bilatérale, de développement et la sécurité, le climat seront au cœur des échanges entre les deux dirigeants au cours du déjeuner prévu à cet effet.

Outre l’entretien avec le président Macron, le chef de l’Etat togolais rencontrera selon son agenda plusieurs dirigeants de grands groupes français évoluant dans les domaines de l’énergie, de l’eau, du numérique et des infrastructures.

Il aura notamment des entretiens avec les responsables du Mouvement des Entreprises de France (MEDEF) et de l’Agence Française de Développement (AFD). Le Togo et l’AFD sont liés par de nombreux accords, conventions et programmes mis en œuvre dans des divers secteurs de développement économique, social et culturel.

Faure Gnassingbé aura également des échanges avec le président du Sénat français, Gérard Larcher.

En appel, la France et le Togo développent depuis les années 1960 des relations d’amitié et de coopération. FIN

Junior AUREL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*