Moyen Mono : Le Festado du 21 au 23 août, avant le Togbui Agni

La première édition du Festival des arts et de culture Adja Tado (Festado) — manifestation à caractère culturel et moderne — se tiendra du 21 au 23 août dans la ville historique Tado (environ 200 km au nord de Lomé), événement en prélude à la fête traditionnelle Togbui Agni le 24 août dans le Moyen-Mono, ont annoncé mercredi les organisateurs.

L’événement vise notamment à préparer les consciences à s’approprier l’histoire du peuple Adja et à faciliter l’émergence des bonnes pratiques traditionnelles de la localité.

La fête sera marquée par une foire artisanale, des visites des sites historiques, des jeux et sports, des conférences- débats sur l’identité culturelle du peuple Adja, la sensibilisation des jeunes sur l’éducation et la formation et des prestations des groupes folkloriques et des artistes de gospel, conteurs et comédiens.

La rencontre connaîtra l’ouverture solennelle et annuelle d’une soirée culturelle dénommé « Nuit glorieuse » consacrée à l’élection de la Miss Togbui Agni 2019.

« Cette première édition du Festado qui vient rehausser l’image de la fête traditionnelle des Adja Ewe est placée sous le thème +valorisation des identités culturelles comme facteur de progrès+ », a souligné Kodjo Alphonse (promoteur du festival).

Selon lui, la vie des peuples et surtout des Adja est basée sur les manifestations traditionnelles et culturelles qui sont le socle de leur existence.

La fête traditionnelle Togbui Agni est une célébration annuelle qui marque par la sortie solennelle et annuelle de sa majesté Adja Tonévapko  Kpoyizoun le 187ème Roi des Adja.

Elle a lieu tous les derniers samedi du mois d’août dans la ville historique des peuples Adja Ewe Tado en présence  des chefs traditionnels, des autorités administratives, politiques, des membres du gouvernement et les populations.

Tado est une petite localité dans le Moyen-Mono située au sud-est du Togo, à 3 km de la frontière Togo-Bénin. Il est le berceau des Adja-Ewé, une ethnie qui peuple le Sud du Togo et du Bénin.

Tado s’appelait « Ezamé » en langue Adja. Eza est le nom d’un arbre. Ainsi Ezame veut dire « implanté dans les arbres Eza ».

Le village  Ezamé souffrait de plusieurs maladies. Il y avait un fort taux de mortalité infantile, la sécheresse, la famine… Puis apparut un étranger nommé Togbui-Agni qui a proposé de guérir la population à condition qu’on l’accepte comme roi.

Ce dernier (par ses pouvoirs magiques) qui a pu guérir les populations d’Ezamé, devint roi et changea le nom au village : « Tado », ce qui signifie « enjamber » dont l’explication circonstancielle est : « tous les malheurs vont enjamber le royaume ».

C’est cette délivrance que fêtent dans le courant mois d’août, les natifs de cette localité : Togbui-Agni. Cette célébration regroupe les Adja-Ewé du Togo, du Benin et du Ghana à Tado (leur berceau commun). FIN

De Tohoun, Manu MESSAN

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*