Clôture du 74ème synode de l’EEPT: Un nouveau modérateur et de grandes décisions à Kpalimé (REPORTAGE)

Les travaux du 74ème Synode de l’Eglise Évangélique Presbytérienne du Togo  (EEPT), démarrés le 8 mai dernier, a connu son épilogue dimanche avec l’élection d’un nouveau modérateur et de grandes décisions, au terme d’un culte de clôture concélébré par des dizaines de pasteurs au Temple de de la paroisse de Lomé-Nava à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News

Placée sous le thème « Remplis de l’Esprit Saint, vous serez mes témoins », cette rencontre constitue l’instance suprême de décision de l’Eglise.

Les travaux de ce 74ème Synode ont permis l’élection d’un nouveau modérateur de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo Révérend Docteur Akotia Mawusi Daniel, pour un mandat de quatre ans.

Recteur de l’Université Protestante de l’Afrique de l’Ouest (UPAO), le nouveau modérateur succède au Révérend pasteur Paul Avinou Mensa.

Les délégués ont également adopté au cours de rendez-vous, de grandes décisions notamment le recensement de tous les fidèles de l’EEPT dans un délai de trois mois juste après ce synode, l’examen et l’amélioration du système financier, la sensibilisation des fidèles à s’approprier les œuvres sanitaires de l’Eglise et la capitalisation des fonds pour soutenir la formation sanitaire.

Ce Synode a connu la participation de 90 délégués venus de toutes les régions Ecclésiastiques du Togo, des invités, des observateurs ainsi que des représentants des Eglises sœurs telles que le presbytérium church du Ghana, les Eglises méthodistes du Togo, du Ghana et du Bénin, de la Mission de Brême et des partenaires des organisations internationales.

Au cours des travaux, les délégués ont travaillé sur le document d’études du thème du synode et adopté les rapports d’activités, financiers et d’audit du comité du comité de compte.

Le culte dominical a été officié par le modérateur de l’Eglise Evangélique du Ghana, révérend pasteur, Docteur Seth Aguidi en présence du préfet de Kloto et de son collègue de Kpélé. Etaient aussi présents des chefs traditionnels ainsi que des politiques dont le chef de file de l’opposition Jean Pierre Fabre et d’autres députés Toussah Gabriel et Me Isabelle Améganvi.

Dans sa prédication, l’officiant a demandé aux fidèles de vivre l’amour de Dieu au quotidien.

« Nous avons le devoir de témoigner du Christ par notre conversion. Nous devons le témoigner de toutes nos actes et paroles », a-t-il laissé entendre.

Il a défini l’amour de Dieu comme le don de soi pour les autres, le sacrifice de soi pour le bonheur et le bien-être des hommes.

Parlant du sens de l’avènement de Jésus Christ, l’officiant a fait remarquer que ce dernier n’est pas venu dans le monde pour vaincre, écraser par la force, par son autorité, les hommes, mais les convaincre de leur pécher et de l’amour de Dieu qui amène à la repentance et qui sauve.Auparavant sept pasteurs stagiaires ont été consacrés au ministère pastoral par le modérateur sortant, pasteur Avinou Paul Mensa et son collègue du Ghana, pasteur Seth Aguidi.

Ces nouveaux serviteurs de Dieu ont reçu la bénédiction sacerdotale du collège des pasteurs, ont promis œuvrer pour la propagation de la parole de Dieu et le salut des âmes et de demeurer dans la voie de l’Eternel tout puissant.

Le culte a été marqué par la présentation du nouveau modérateur aux fidèles et invités, à qui le pasteur Avinou souhaité courage et bonne chance et demandé à l’Esprit Saint de l’éclairer et de le guider dans son ministère.

Le nouveau modérateur à son tour a rendu hommage à son prédécesseur pour son dévouement à la cause de l’Eglise et solliciter son concours et celui de toute l’Eglise, afin de pouvoir relever les défis multiformes qui se dressent devant la communauté évangéliques, des défis que nous pouvons relever comme l’a dit le pasteur Aguidi qu’en vivant l’amour de Dieu au quotidien.

Dans une prière d’intercession, la communauté de l’Eglise Évangélique Presbytérienne du Togo a prié pour la paix au Togo, pour la compréhension et l’amour entre tous les fils du pays. Elle a imploré la protection et la bénédiction de Dieu sur les dirigeants du pays notamment le chef de l’Etat, les membres du gouvernement, les députés à l’assemblée nationale, les partis politique.

Ce culte de clôture a été animé par plusieurs chorales notamment Concordia, de la jeunesse, de jeunes femmes Fofu, de Bibliahabobo fofu, des fanfares, des étudiants de l’Université Protestante de l’Afrique de l’Ouest (UPAO-Togo), Ifè d’Atakpamé. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*