Tone/Lutte contre la Covid-19 : Les professionnels des médias des Savanes mieux outillés sur leur rôle dans la réouverture des lieux de culte et des frontières

Les journalistes, lors de la rencontre

Les professionnels des médias (presse écrite et en ligne) de la région des Savanes ont été mieux outillés vendredi à Dapaong (plus de 660 km au nord de Lomé), sur leur rôle dans la réouverture des lieux de cultes et frontières, pendant cette période de Coronavirus.

Cette rencontre a été organisée par la Division de la Promotion de la Santé du MSHP, avec l’appui financier du Fonds Mondial.

L’objectif est d’outiller ces acteurs impliqués dans la ripostes contre cette maladie pour un meilleur traitement des informations en cette période de réouverture des lieux de culte et des frontières dans le respect des mesures barrières édictées par le gouvernement et une bonne sensibilisation à travers les réseaux sociaux.

Ces journalistes ont reçu une bonne dose de notions sur la maladie et son fonctionnement. Ils ont été éclairés sur les enjeux de la communication sur la Covid-19 et surtout leur capacité à gérer les rumeurs et à établir un plan média pour la sensibilisation à travers les réseaux sociaux.

Ces professionnels des médias ont suivi une présentation sur le contexte et les informations clés sur la Covid-19.

Ils auront à informer, diffuser les vraies informations et à sensibiliser les populations  à travers leurs écrits et publications. Ils doivent également informer davantage les populations sur la maladie, écrire ou faire des reportages  pour attirer l’attention des responsables politiques à entreprendre des actions concrètes.

« On assiste à une propagation rapide de l’épidémie sur presque toute la planète. Au Togo, la contamination est désormais communautaire, compliquant la situation de jours en jours avec les conséquences graves sur le quotidien des populations », a souligné Ahialey Kokou (chef division promotion de la santé par intérim).

Il a mis l’accent sur les efforts déployés chaque jour par le gouvernement pour venir à bout du virus.

« Les professionnels des médias notamment la presse écrite et en ligne doivent informer la population par la bonne information à travers leurs écrits, afin de juguler ce problème de santé publique inhabituel et inattendu », a-t-il souligné.

La région des Savanes compte 80 cas positifs, selon les chiffres officiels publiés ce vendredi. Il y a 1703 cas contact dont 28 déclarés positifs. La région a enregistré 2 décès et 50 patients guéris du Coronavirus. FIN

De Dapaong, Julien SAMA

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*