Togo: Une centrale photovoltaïque de 50 MW mise en service à Blitta

Coupure du ruban symbolique

Une centrale photovoltaïque de 50 MW a été mise en service ce mardi à Blitta (environ 267 km au nord de Lomé), lors d’une cérémonie présidée par le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé.

Le président de la République avait à ses côtés, le Premier ministre Mme Victoire Toméhag-Dogbé et la présidente de l’Assemblée nationale Mme Yawa Djigbodi Tsègan.

Dénommée Sheikh Mohamed Bin Zayed – en référence à Son Altesse Sheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abu Dhabi – cette centrale a été achevée en un temps record (18 mois) entre la signature du contrat d’achat d’énergie (CAE) et le début de l’exploitation commerciale.

Faure Gnassingbé, saluant l’assistance

Construite par AMEA Togo Solar, une filiale d’AMEA Power, la centrale devrait générer environ 90.255 MWh d’énergie par an et va desservir environ 158.333 ménages togolais en énergie, dont 9 % de la production d’énergie alimentant le réseau de distribution local de Blitta, suffisamment pour répondre à la demande régionale.

« Nous avons le plaisir de lancer la centrale Sheikh Mohamed Bin Zayed PV et d’adresser nos félicitations à tous ceux qui y ont contribué. Le choix du Togo était évident pour nous pour lancer notre première centrale opérationnelle en Afrique, car il s’agit non seulement d’un carrefour commercial majeur en Afrique occidentale, mais également en raison du cadre réglementaire progressif que le gouvernement a instauré en matière de projets d’énergie renouvelable, atout non négligeable pour mener à bien un projet de façon rapide, efficace et responsable », a déclaré Hussain Al Nowais (Président d’AMEA Power).

Vue dans la centrale

« C’est un jalon crucial pour AMEA Power, et nous sommes sur le point de devenir l’un des IPP d’énergies renouvelables les plus actifs en Afrique avec le financement de plusieurs autres projets qui devrait être bouclé en 2021 », a-t-il ajouté.

Cette centrale a été financée à plus de 35 milliards de F.CFA par des prêts concessionnels de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et par le fonds d’Abu Dhabi Fund pour le Développement (ADFD).

Des panneaux solaires à perte de vue

Elle sera exploitée pendant 25 ans par AMEA Togo Solar et devra permettre d’économiser plus de 1 million de tonnes d’émissions de CO2 tout au long de sa durée de vie. FIN

Junior AUREL