Togo/Médias : L’Ambassadeur de l’UE au Togo dans les locaux du COAWEB

Joaquin Tasso Vilallonga (au milieu) lors de la visite

M. Joaquin Tasso Vilallonga, l’Ambassadeur de l’Union européenne (UE) au Togo — accompagné de ses collaborateurs — a visité ce lundi, les locaux du Centre d’observation et d’analyse du web (COAWEB) à Lomé, structure qui pilote Togocheck, la plateforme de vérification d’informations au Togo, a constaté l’Agence Savoir News.
L’ambassadeur et son équipe se sont imprégnés de la situation des fake news et de la vérification de fausses informations au Togo à travers une présentation faite par Florent Tiassou (Président du COAWEB).

Au cours de sa visite, le diplomate européen a procédé à l’inauguration officielle du « Studio Europe », un studio d’enregistrement mis en place grâce au soutien financier de l’UE.

Ce déplacement du haut responsable européen s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse.

M. Tasso Vilallonga a félicité « l’ensemble de l’équipe de Togocheck pour le travail accompli ces derniers mois avec professionnalisme et surtout neutralité ».

« Aujourd’hui, nous célébrons la journée internationale de la liberté de la presse qui est une journée très importante. La liberté de la presse est pour l’Union européenne une valeur fondamentale et aussi inscrite dans la constitution togolaise. J’ai voulu profiter de cette journée pour venir voir et connaître le travail que fait Togocheck, qui est un travail de recherches, de fausses informations et de communication sur des informations qui sont justes, crédibles et fiables pour les citoyens », a-t-il souligné.

L’inauguration officielle du Studio Europe

« Nous avons eu l’opportunité de soutenir cette initiative de Togocheck en leur fournissant de l’équipement. Ce studio que nous voyons aujourd’hui permettra à Togocheck de continuer son travail dans la lutte contre les fausses informations », a ajouté M. Tasso Vilallonga.

La lutte contre les fausses informations

L’ambassadeur s’est surtout réjoui du travail abattu par Togocheck pendant cette période de la pandémie liée à la Covid-19 où pullulent les fakes news sur les réseaux sociaux.

« Le fait de lutter contre les fausses informations participe à l’engagement de la liberté de la presse et de l’information au Togo. Quand on sait qu’il y a des gens qui ont pour objectif de créer et de diffuser de fausses informations, cela agit sur la liberté de la presse et d’expression. Notre rôle, c’est de pouvoir lutter contre ce phénomène et je crois que nous essayons tant bien que mal d’assurer cela et de permettre à nos concitoyens d’avoir accès à de bonnes informations », a expliqué Noël Tadégnon (Co-fondateur de Togocheck).

L’ambassadeur, lors de son intervention

Les activités depuis la création de leur initiative, a-t-il souligné, se sont accentuées surtout à partir de mars 2020 avec la survenue de la pandémie à coronavirus.

« Nous avons donc réorienté nos actions vers la lutte contre les fausses informations liées à la Covid-19 et depuis lors, nous essayons de produire quotidiennement des contenus pour démonter les fake news autour de la Covid-19. Nous nous sommes donnés comme objectif, de participer à la lutte contre ce phénomène et à donner la bonne information liée à la Covid-19 et surtout à la vaccination. Nous allons nous donner les moyens de nos ambitions et continuer », a précisé Tadégnon.

Rappelons que le Centre d’observation et d’analyse du Web, (CO@WEB, situé à Kégué.) a été créé en 2018. Il s’agit d’une initiative de trois journalistes et un graphiste. Leur vision en mettant en place ce centre, est de faire l’analyse web, l’éducation aux médias (réseaux sociaux, web, média traditionnel), faire un sondage web, faire des campagnes de sensibilisation et lutter contre les fausses informations.

Noël Tadégnon, lors de son intervention

Face à la recrudescence des fausses informations qui inondent chaque jour les réseaux sociaux, le CO@WEB a initié le projet Togocheck en 2019. Togocheck traque ces fausses informations, les vérifie avec l’appui des personnes ressources (médecins, comité scientifique, institutions étatiques, experts issus de divers domaines etc.), afin de rétablir la vérité. Togocheck diffuse ses productions dans 5 langues (Français, Ewe, Mina, Tem, Kotokoli) et publie des articles de vérification d’informations sur son site web : www.togocheck.com. FIN

Bernadette AYIBE

www.savoirnews.tg, l’info en continu 24H/24.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*