Togo : L’Afreximbank réaffirme son partenariat, des projets pour 500 millions en cours d’exécution

Dr. Benedict Okey Oramah en tête-à-tête avec le président Faure Gnassingbé

Dr. Benedict Okey Oramah, président du Conseil d’administration de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank), a réaffirmé jeudi à Lomé, le partenariat de son institution avec le Togo.

« Nous avons au Togo, beaucoup des projets en cours d’exécution d’un montant d’environ 500 millions d’euros et nous programmons d’autres en particulier des projets de développement des parcs industriels intégrés. Nous sommes prêts à participer à la mise en œuvre de la seconde phase du projet d’industrialisation à Adétikopé », a précisé Dr Benedict Okey Oramah, à l’issue d’un entretien avec le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé.

Ce dernier a fait part au président togolais, la volonté de son institution d’accompagner la politique sociale du pays.

« Nous avons également discuté avec Son Excellence Monsieur le Président de la République de la contribution de notre banque à la réalisation de la feuille de route gouvernementale, pour qu’au moins 75% de la population togolaise ait accès à l’électricité et à l’eau potable dans les prochaines années. Nous avons convenu de collaborer aussi dans le secteur de la santé », a précisé le président du Conseil d’administration/Afreximbank.

Ce dernier a remercié le président Faure Gnassingbé pour son implication dans le renforcement du partenariat entre le Togo et la Banque africaine d’import-export.

Notons que le Togo a bénéficié à ce jour – via la société ARISE IIP – de l’appui de l’Afreximbank dans le cadre de la construction de la première phase du Parc industriel d’Adétikopé (PIA) et des centrales électriques dans la région des Plateaux.

Par ailleurs, le pays a adhéré en août 2021 à l’Accord portant création du Fonds pour le développement des exportations en Afrique (FEDA), une plateforme d’Afreximbank. Ce nouveau partenariat permettra à notre pays de promouvoir davantage les infrastructures industrielles.

Rappelons que l’Afreximbank a été créée en 1993 par des gouvernements africains, des investisseurs privés et institutionnels.

Cette institution a pour but de stimuler l’expansion, la diversification et le développement du commerce sur le continent, tout en fonctionnant comme une institution financière de première classe. FIN

Edem Etonam EKUE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*