Togo: La Dynamique Mgr Kpodzro invite le pouvoir à « œuvrer en responsabilité et en sagesse » pour une « véritable sortie de crise pacifique »

Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson

La Dynamique Mgr Kpodzro (DMK)  a invité le pouvoir à « œuvrer en responsabilité et en sagesse pour une véritable sortie de crise pacifique et heureuse en écho aux aspirations du peuple à une alternance pacifique profitable à tous ».

La DMK est le Mouvement de l’opposition qui a soutenu l’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo à la présidentielle du 22 février 2020.

Arrivé en deuxième position avec 19,46% des suffrages (selon les résultats définitifs), l’opposant qui n’a plus d’apparition publique depuis juillet car visé par un mandat d’arrêt international, conteste toujours ces résultats.

« Il est à présent nécessaire d’œuvrer sans faux fuyant, dans l’intérêt supérieur de la Nation, à la résolution pacifique de cette crise post-électorale en vue de la réalisation des aspirations légitimes de bien-être et d’épanouissement harmonieux des togolais », souligne la DMK dans une déclaration.

Selon DMK, « il est de notoriété publique en Afrique et de par le monde que notre pays traverse une crise grave consécutive à la dernière élection présidentielle, malgré les manœuvres pour mettre fin à la contestation et donner des apparences de normalité ».  

« Les évènements et l’histoire politique des nations démontrent à suffisance qu’il n’y a aucune alternative au combat collectif, qui seul peut prospérer. Voilà pourquoi la DMK invite les autres partis politiques et toutes les forces démocratiques qui s’inscrivent véritablement dans la lutte pour l’alternance et la démocratie dans notre pays à se ranger du côté du peuple en acceptant la volonté populaire exprimée le 22 Février 2020 en évitant +le jeu de la somme nulle+ qui pénalise depuis toujours le peuple togolais », souligne la déclaration.

Elle invite « avec foi le peuple tout entier à poursuivre la lutte politique et spirituelle, en responsabilité et sagesse, avec dignité, courage et détermination, afin que notre pays entre définitivement dans une ère de liberté et de prospérité partagée pour tous ».

Rappelons que Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, une grande figure de l’opposition togolaise, et Gérard Djossou — tous deux membres de la DMK — avaient été arrêtés à Lomé, accusés « d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat et de groupement de malfaiteurs ».

Ils ont été remis en liberté provisoire mi-décembre et placés sous contrôle judiciaire. FIN

Chrystelle MENSAH/Rédaction

www.savoirnews.tg, l’info en continu 24H/24

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*