Togo: 15,79 milliards pour l’extension de la centrale photovoltaïque de Blitta

Le gouvernement togolais a obtenu d’Abu Dhabi Exports Office (ADEX), une subvention de 25 millions de dollars US (soit environ 15,79 milliards de FCFA) pour l’extension de la centrale solaire photovoltaïque de Blitta (localité située à environ 267 km au nord de Lomé).

Les documents ont été signés lundi, lors d’une cérémonie par visioconférence. Dénommée Sheikh Mohamed Bin Zayed – en référence à Son Altesse Sheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abu Dhabi – cette centrale a été mise en service en juin 2021 par le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé.

Dans la stratégie d’électrification adoptée par le gouvernement en juin 2018, un accent particulier a été mis sur l’augmentation de la capacité de production d’énergie au niveau national. Et dans la mise en œuvre de ladite stratégie, il est prévu de porter d’ici à 2025, cette capacité à 50% en termes d’énergies renouvelables dans la production énergétique et à terme, d’être totalement indépendant en matière d’énergie vis-à-vis de l’extérieur.

« Cet accord de financement permettra de porter sa capacité de 50 Mégawatt crête à 70 Mégawatt crête avec un système de stockage sur batterie. Cet acte traduit à n’en point douter, l’excellence des relations de coopération entre la République togolaise et les Emirats Arabes Unis. Ce projet va contribuer considérablement à l’atteinte des objectifs de la stratégie d’électrification matérialisée dans la feuille de route Togo 2025, notamment parvenir à introduire 50% des énergies renouvelables dans les capacités installées d’ici 2025 », a souligné Sani Yaya (ministre togolais de l’économie et des finances).

Des panneaux solaires à perte de vue

« L’extension de la centrale solaire photovoltaïque Sheikh Mohammed Bin Zayed à une capacité de 70 Mega Watt crête contribuera à répondre aux besoins énergétiques sans cesse croissants de notre pays, à travers : (i) la production annuelle de 118 Gigawatt-heure, (ii) la desserte d’environ 158 000 ménages, (iii) l’augmentation de la part des énergies renouvelables à 25% dans le mix énergétique, (iv) l’économie plus d’un million six cent tonnes de CO2  contribuant ainsi à lutte contre le réchauffement climatique », a-t-il précisé.

Rappelons que la centrale photovoltaïque de Blitta a été financée à plus de 35 milliards de F.CFA par des prêts concessionnels de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et par le fonds d’Abu Dhabi Fund pour le Développement (ADFD).

Elle est construite pour être exploitée pendant 25 ans par AMEA Togo Solar et devra permettre d’économiser plus de 1 million de tonnes d’émissions de CO2 tout au long de sa durée de vie. FIN

Junior AUREL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*