Techniques modernes de la production végétale : Des formateurs des centres de formation agropastoraux en conclave à Baga

La table d'honneur à l'ouverture de la formation

Des formateurs des centres de formation agro pastoraux ont entamé ce lundi au Centre International de Développement Agro-pastoral de Baga (Niamtougou, environ 450 km au nord de Lomé), une formation de 10 jours afin de mieux cerner les techniques modernes de la production végétale, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

C’est une initiative du Programme de Formation Technique et Professionnelle et Emploi des Jeunes (PAFPE) grâce à l’appui financier de la coopération financière Allemande à travers la KFW.

Venus de plusieurs centres de formation, ces formateurs recevront une bonne dose de notions sur les nouvelles et bonnes pratiques agro-écologiques.

Le PAFPE appuie les centres de formation qui sont dans le système de l’enseignement technique et de la formation professionnelle public et privé.

Ils sont appuyés en termes de renforcement de capacité des formateurs et des managers des centres, ladite formation s’inscrit dans ce cadre.

Vue partielle des participants à la formation

« La présente formation vise à permettre à ces formateurs d’améliorer leurs techniques d’enseignement de la production animale et végétale aux apprenants. Donc les bénéficiaires indirects de la formation sont les apprenants », a souligné Fangbémi Dodji Rodrigue (coordonateur du PAFPE).

« Ainsi durant les 10 jours, ils vont acquérir de nouvelles techniques pour qu’on puisse amener les apprenants à la transformation des produits locaux », a-t-il précisé.

Notons que le secteur de l’agriculture est reconnu par les dirigeants pour impulser le développement économique du pays. Le Togo a donc besoin des ressources humaines pour accompagner les différents projets agricoles notamment le projet des Agropoles.

« Nous avons deux types de modules sur la production animale et végétale qui vont balayer les cultures annuelles, le maraîchage, le modules de la conservation des sols et de la restauration de la biodiversité », a expliqué  Patrick Bayamina (formateur du CIDAP).

Les participants

« En production animale, il y aura des modules sur les généralités et les cours de spécialités innovantes, et nous allons glisser plus tard dans la notion des chaînes de valeurs ajoutées. L’autre aspect de la formation, c’est le management c’est-à-dire comment passer un cours en agro écologie, discuter avec les formateurs des centres pour voir comment l’innovation (situation de référence) peut être moulue pour que les jeunes puissent s’approprier ces modules », a-t-il ajouté.

Rappelons que le PAFPE  a pour objectif spécifique d’augmenter l’accès et l’amélioration de la qualité de la formation professionnelle des jeunes dans les pôles régionaux de croissances sélectionnés. FIN

De Kara, Peter MALOUMBA

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*