Séance de travail entre une délégation de la commission de la CEDEAO et des 15 commissions nationales au siège de l’UNREC à Lomé

DG /UNREC

Des délégation de la commission de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et des 15 commissions nationales de lutte contre les armes légères et de petits calibres se sont rendus ce mercredi au siège du Centre Régional des Nations Unies pour la Paix et le Désarmement (UNREC), visite de courtoisie visant à faire le point de la situation sur la coopération qui lie les deux commissions, a constaté une journaliste de l’agence Savoir News.

Au cours des échanges, le Directeur général de l’UNREC, Anselme Yabouri s’est félicité de cette première visite de la CEDEAO et des 15 commissions nationales.

« Ils sont venus nous rendre une visite de courtoisie. Il a été également l’occasion pour eux de faire le point de la situation sur la coopération qui nous lie avec la CEDEAO et chacun de ces Etats membres. Nous avons donc fait le tour d’horizon de notre coopération, les défis ont été soulevés et puis des perspectives explorées. Des recommandations ont été formulées dans le sens de l’amélioration du renforcement de cette coopération pour plus de résultats », a-t-il souligné.

Chef division CEDEAO

« Actuellement, la situation sécuritaire dans la sous-région est un peu complexe. Une menace qui s’étend également vers les pays côtiers et qui touche plus les pays de la sous-région plus des pays de la sous-région », a-t-il ajouté.

« C’était une opportunité pour nous de faire le point de notre coopération, de tout ce que nous avons comme actions pratiques et d’explorer également les perspectives en termes de nouveaux projets à élaborer et de financement à obtenir », a précisé M. Yabouri.

Pour sa part, le Chef de la Division Armes légères de la Commission de la CEDEAO, Joseph Ahoba, s’est réjoui que cette petite séance de travail dans la visite de courtoisie leur a permis de connaître réellement la possibilité de nouvelle coopération avec l’UNREC.

« C’est un organisme avec lequel nous travaillons. Et il était bon que les présidents des commissions nationales de lutte contre les armes légères puissent connaître le siège de l’UNREC et discuter de certains points », a-t-il expliqué.

Notons que le Centre Régional des Nations Unies pour la Paix et le Désarmement en Afrique (UNREC) a été créé depuis 1986 par l’Assemblée Générale des Nations Unies sur une demande des Etats membres de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) actuelle Union Africaine (UA).

Le Centre appuie non seulement les Etats, l’Union Africaine mais aussi les Organisations sous-régionales en fournissant l’assistance technique, matérielle et juridique nécessaire pour garantir une paix et une sécurité durable dans la région. Ses actions visent à restaurer la confiance et à réformer le secteur de la sécurité et de la défense. L’un de ses aspects, c’est de lutter contre la prolifération des armes légères et petits calibres. FIN

Bernadette AYIBE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*