Santé sexuelle de la reproduction : Des jeunes du réseau MenEngage bien outillés à Kpalimé

Vue partielle des participants

Des jeunes du réseau MenEngage ont bouclé vendredi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), deux jours de formation en « éducation sexuelle complète et plaidoyer » pour la prise d’initiatives et d’actions sur le terrain.

Des jeunes d’autres organisations ont également suivi cette formation organisée l’Alliance Fraternelle Aide pour le Développement (AFAD) en collaboration avec le réseau MenEngage, dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Masculinité positive, normes et relations de genre plus équitables ».
Cette rencontre a reçu l’appui financier de l’Ong AFAD (Iamaneh Suisse) et de « Sonke Gender Justice » d’Afrique du Sud.

Durant ces deux jours, les participants ont échangé sur les thèmes relatifs à l’éducation sexuelle complète: comment éduquer les jeunes sur la santé sexuelle et de la reproduction dès le bas âge et les techniques de plaidoyer afin d’amener les jeunes à avoir la capacité d’influencer les décisions.

Les participants qui exercent déjà dans des structures et ONG sur le terrain, sont appelés à être des porte-flambeaux, afin de disséminer les connaissances acquises sur le terrain.

« Les jeunes évoluent aujourd’hui sans des notions en matière d’éducation sexuelle et ne savent pas comment gérer de façon saine la sexualité. Ces informations ne sont pas encore intégrées dans les curricula de formation dans les écoles secondaires du Togo, d’où des dérapages qui ont pour conséquences des grossesses en milieu scolaire et des infections sexuellement transmissibles », a souligné Agboka Kokou Edem (coordinateur du réseau MenEngage Togo et chargé du projet à l’Ong AFAD).

Les participants à cette formation

Il a invité les jeunes à prendre en main leur vie: « Le monde évolue aujourd’hui à une vitesse vertigineuse et il faut mettre à profit les NTIC pour avoir les bonnes informations en matière de la santé sexuelle et reproductive ».

Galley Kossi Adolphe (président du conseil des jeunes du Togo et responsable suivi -évaluation de l’Ong AFAD) a abondé dans le même sens, prodiguant de conseils aux participants.

« Parler de la sexualité avec son enfant n’est pas chose courante dans notre culture. L’insertion de l’éducation sexuelle complète dans le système éducatif scolaire renforcera beaucoup la capacité des jeunes qui à leur tour, pourront le transmettre facilement à leurs enfants, ce qui changerait les habitudes des générations à venir », a-t-il souligné.

Notons que la cérémonie d’ouverture a été présidée par le président du comité directeur de MenEngage-Togo Etsè Yao Eugène en présence du coordinateur de l’Ong AFAD Togo Tomety Dovi Mawuli.

En rappel, MenEngage est un réseau, une alliance mondiale qui travaille avec les hommes et les garçons à côté des femmes et des filles pour atteindre l’égalité des genres et la lutte contre les violences basées sur le genre.

Ce réseau mobilise les organisations de la société civile, les agences des nations unies, les organisations étatiques pour réfléchir en profondeur sur comment travailler pour transformer les normes et les relations de genres vers une justice de genre. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*