Medias/Professionnalisme : Le Repprelci engagé dans la labellisation des sites web ivoiriens

Lancement du projet de labellisation des sites web ivoiriens
Lancement du projet de labellisation des sites web ivoiriens

Le Réseau des professionnels de la presse en ligne en Côte d’Ivoire (Repprelci) a officiellement lancé mardi à Adzopé (dans le sud), un projet de labellisation des sites web ivoiriens, a appris l’agence Savoir News auprès du Repprelci

Cette initiative, première en Afrique francophone, vise à assainir et professionnaliser le secteur des médias numériques en Côte d’Ivoire. Elle est financée par l’ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire à hauteur de 25 000 dollars (environ 12,5 millions de FCFA). Au total 10 sites web ont été retenus pour la phase pilote qui va durer six mois, selon le chronogramme.

Le projet a été officiellement lancé lors d’un séminaire de trois jours dont la conférence inaugurale a été prononcée par Dr Alfred Dan Moussa, Directeur général de l’Institut des sciences et techniques de la communication (ISTC-Polytechnique). Thème de la conférence : « Les défis de la labellisation des sites d’information pour lutter contre les Fake news ». 

Serme-Lassina-President-du-Repplelci
Sermé Lassina, President du Repplelci

Les travaux ont été ouverts par Georges M’Bra (représentant le ministre de la communication des médias et de la Francophonie) qui a exprimé le soutien de son département au projet, et souhaité que le processus soit conduit avec beaucoup de responsabilité.

Selon Richard Bell (Ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire) dans une vidéo diffusée à l’ouverture des travaux du séminaire, le public a le droit d’être bien informé et il faut que les journalistes web soient bien formés. Il a réitéré l’engagement de l’ambassade à demeurer l’un des partenaires privilégiés des acteurs de la presse ivoirienne.

M. Bell a été représenté à la cérémonie par Taylor Tinney (attaché de presse à l’Ambassadeur des USA). Ce dernier a souligné, qu’en tant que partenaire, les États-Unis soutiennent ce projet du Repprelci dans le cadre de la lutte contre la mésinformation et la désinformation pour des informations crédibles, à travers des médias professionnels.

« La labellisation est une expérience à tenter, une expérience à réussir », a déclaré Dr Alfred Dan Moussa qui a invité les entreprises de presse numérique s’engager dans ce processus de labellisation, afin de protéger les consommateurs et les mettre à l’abri de toute surprise.

« Je voudrais appeler tous les acteurs du secteur des médias numériques de Côte d’Ivoire à l’unité autour de ce projet, afin qu’il n’y ait qu’un seul label hologrammatique unique et commun à tous », a lancé Sermé Lassina (président du REPPRELCI)

Notons que seules les entreprises de presse légalement constituées, ayant au moins 3ans d’existence et déclarées auprès de l’Autorité nationale de la presse (ANP) pour les sites web ou auprès de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) pour les web radio et web télé, sont concernées par le projet de labellisation. L’organe doit également disposer d’au moins deux journalistes professionnels au sein de sa rédaction.

Plus de 40 participants ont pris part à ce séminaire dont les travaux se sont déroulés en séance plénière, avec des acteurs des médias numériques, des autorités de régulation et des institutions internationales.

quelques images de la rencontre (mosaïque)

Une Lutte acharnée contre les Fake news

Depuis l’avènement d’internet et des nouveaux médias, les ivoiriens assistent à une multitude de sites d’information. Le paysage médiatique ivoirien compte aujourd’hui plus de 130 sites d’information dont 49 entreprises de presse numérique légalement constituées.

Face au phénomène des fake news, le Repprelci s’est engagé dans la promotion des sites d’information crédibles, à travers l’Observatoire des médias numériques de Côte d’Ivoire (OMENCI, organe d’autorégulation). L’organe d’autorégulation du Repprelci œuvre à labelliser les sites d’information, pour permettre aux consommateurs de distinguer les sites web crédibles.

Rappelons que le REPPRELCI a été créé en 2006. Il regroupe les acteurs de la presse numérique en Côte d’Ivoire. La faîtière des médias numériques ivoiriens s’est donnée pour mission d’organiser, structurer et promouvoir une presse numérique professionnelle en Côte d’Ivoire. FIN

Savoir News

www.savoirnews.tg, l’information en continu 24H/24

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*