Togo/Santé: Le programme « Wezou » désormais opérationnel

Le programme national d’accompagnement de la femme enceinte et du nouveau-né dénommé « Wezou », a été officiellement lancé ce jeudi par le gouvernement.

Après une phase pilote dans la région de la Kara (environ 420 km au nord de Lomé) qui a permis de réaliser le paramétrage de la plateforme digitale puis son rodage, le Programme « Wezou »entre dans sa phase opérationnelle avec le passage à l’échelle du pays.

D’un coût estimé à 3 milliards de F.CFA, ce programme vient conforter encore plus la marche du pays vers plus d’inclusion sociale.

Le président togolais Faure Gnassingbé, a fait de l’inclusion sociale, en particulier celle des femmes, un pilier de sa vision de développement durable pour le pays. C’est ainsi que depuis plusieurs années, le Togo s’est engagé avec ses partenaires pour accélérer la réduction des morbidités et des mortalités maternelles et néonatales.

En la matière, des progrès importants ont été réalisés, selon les chiffres officiels : la mortalité maternelle est passée de 478 (EDST 1998) à 401 (EDST 2014) pour 100.000 naissances vivantes et la mortalité néonatale de 40 (Enquête Démographique et de Santé au Togo/EDST 1998) à 27 (EDST 2014) pour 1000 naissances vivantes.

Ce programme « Wezou »  qui vient en anticipation de l’assurance maladie universelle, ambitionne d’augmenter progressivement le nombre de femmes qui suivent les soins pendant leur grossesse (suivi régulier, accouchement dans les formations sanitaires, soins prénataux…) afin d’amoindrir considérablement les risques d’accouchement difficile pour les femmes.

Concrètement, le mécanisme porté par ce programme prend en charge une partie des frais des soins de toutes les femmes enceintes sans exception.

Cette prise en charge commence dans les centres de santé publics et accrédités de premier niveau (unités de soins périphériques et hôpitaux de préfectures).

De manière opérationnelle et pour atteindre les objectifs du programme, un dispositif digital, similaire à celui du Programme School Assur, sera mis en place : l’enrôlement de la femme enceinte se fait sur la base d’un document d’identité et d’un numéro de téléphone dès la confirmation de la grossesse, cet enrôlement est matérialisé par un numéro de matricule attribué à la femme enceinte à partir d’une plateforme accessible par téléphonie mobile au niveau des maternités et les prestataires de soins enregistrent également sur cette plateforme les prestations délivrées et prises en charge dans le cadre du programme.

Par ailleurs, le programme assure chaque mois le paiement aux formations sanitaires des frais des soins pris en charge selon leurs factures transmises et validées. FIN

Edem Etonam EKUE