Projet « Vacances créatives » : La Fondation Mablé Agbodan initie les jeunes aux métiers d’arts et métiers créatifs dans plusieurs villes

Des jeunes, lors d'un atelier

La Fondation Mablé Agbodan déroule depuis lundi dernier, son projet dénommé « vacances créatives », à travers des ateliers de création dans plusieurs villes du Togo, afin d’initier les enfants et jeunes aux métiers d’arts et métiers créatifs de la technologie.

Les activités prendront fin le 20 août. L’initiative qui est déjà passée par Tchamba et Atakpamé, est une opportunité offerte aux enfants et jeunes de 4 à 30 ans de découvrir les métiers d’art et métiers créatifs de la technologie, afin d’éveiller leur génie créateur à travers ces ateliers créatifs.

Des enfants en atelier

Cette occasion est offerte pendant ces grandes vacances pour que les enfants puissent mettre à profit cette période de détente et de repos avant la reprise des cours.

Il s’agit principalement d’aider les enfants à atteindre le plein épanouissement à travers les métiers d’art, de design et d’artisanat.

L’initiative vise aussi à valoriser les ressources locales et indigènes dans la production artisanale et artistique dans les différentes localités choisies.

Des enfants en atelier

« Le projet +vacances créatives+ vise à réveiller les talents cachés chez les enfants, élèves et étudiants. Ceci pour éclore leur génie créateur et faire d’eux des innovateurs. La Fondation Mablé Agbodan de par le passé, a toujours organisé de divers ateliers en dehors et pendant les vacances pour les jeunes notamment en informatique, en bricolage avec les objets recyclés, design thinking ; bref des sensibilisations sur les métiers d’art, de l’artisanat et du design. Mais il y a eu une pause avec la situation sanitaire. Cette année particulièrement, nous organisons les ateliers sous forme de caravane sur toute l’étendue du territoire », a souligné Mablé Agbodan (présidente de la fondation).

Ces ateliers créatifs totalement à la charge de la fondation Mablé Agbodan, sont riches en causeries débats et échanges culturels.

Des enfants en atelier

Sur place, les enfants apprennent à fabriquer des sandales, des bracelets, des sacs en jeans, des sacs en papier. Ils sont également outillés sur l’impression 3D, la conception des meubles, la teinture sur tissu et T-shirt, la transformation des déchets.

Après l’étape de Tchamba et Atakpamé, suivra l’étape de Kpalimé les 29 et 30 juillet.

« Nous n’avions sélectionné que trois localités, mais pour la tournée de ces régions, ce sont ces localités qui ont pu confirmer leurs inscriptions en mobilisant la jeunesse locale. La caravane continue dans la région maritime au mois d’août », a ajouté la présidente de la Fondation Mablé Agbodan.

Des enfants, à la fin d’un atelier

Rappelons que la Fondation Mablé Agbodan a pour but de contribuer à l’amélioration des conditions de vie socioéconomique des jeunes et des femmes, voire des communautés à la base en général, à travers la promotion des métiers d’art, du design et d’artisanat, dans l’optique de la valorisation des ressources locales et indigènes et dans une approche de développement humain durable. FIN

Chrystelle MENSAH

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*