Projet Éducation à Voix haute : Le bilan annuel de gestion du budget du COGEP de l’EPP Atakpamékondzi/C présenté au grand public à Kpalimé

Les membres du COGEP de l’Ecole Primaire Publique Atakpamékondzi/C ont rendu public le bilan annuel de gestion du budget du Projet Éducation à Voix haute (Éducation Out Loud), lors d’une séance publique de sensibilisation et de redevabilité mercredi dans l’enceinte de ladite école à Kpalimé.

La rencontre a été organisée par la Coalition Nationale Togolaise pour l’Éducation Pour Tous (CNT/EPT). Étaient présents : des parents, des élèves, des membres de COGEP et des membres des Associations de Parents d’Élèves (APE).

Le projet Éducation à Voix haute est financé par Partenariat Mondial pour l’Éducation (PME) et géré par OXFAM-IBIS afin de susciter une mobilisation de toutes les couches sociales autour des défis de l’école.

L’objectif est d’accompagner les COGEP ciblés dans l’exercice de la reddition des comptes dénommée « séance publique de présentation de bilan annuel de gestion de budget ».

Pour Mme Denise Houmado (chargée de Programme à la CNT/EPT), il s’agit après une année ou presque 10 mois d’activités de ce COGEP, de venir leur montrer comment se fait un exercice de redevabilité, de montrer aux parents d’élèves comment les fonds mis à leurs dispositions ont été gérés, comment l’apport des parents a été géré etc…

La chargée de programme a rappelé aux parents et à tous les participants qu’ils ont la responsabilité ou bien la mission de bien gérer l’argent public qui leur est confié.

« On ne gère pas l’argent public comme l’argent de sa poche. Quand on gère l’argent public, on doit rendre compte et le compte rendu permet à tous les contribuables de savoir ce que l’argent a servi à faire », a indiqué Mme Houmado.

Pour Goubyh Anani Dédenyo (membre du conseil d’administration de la CNT/EPT), le droit à l’éducation de qualité inclusive passe par une bonne gestion du peu de ressources : « Si la gestion est efficace et efficiente, la qualité et l’inclusion seront à coup sûr au rendez-vous ».

La rencontre a été présidée par le secrétaire général de la commune de Kloto 1, Dogo Tchala en présence du coordonnateur de la CNT/EPT, Marcel Toyi. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*