Prof Victor Bakoé Bakondé : « L’asthme est une maladie très préoccupante, parce qu’elle concerne une grande partie de la population togolaise »

L’asthme est une maladie chronique dont la gravité et la fréquence varient d’une personne à l’autre et qui se caractérise par des crises récurrentes où l’on observe des difficultés respiratoires et une respiration sifflante. Lors d’une crise d’asthme, la paroi des bronches gonfle, ce qui entraîne un rétrécissement de leur calibre et réduit le débit de l’air inspiré et expiré.L’asthme ne se guérit pas, mais une bonne prise en charge permet de juguler le trouble et de donner au patient asthmatique une bonne qualité de vie.

Alors, qu’est-ce que l’asthme? (de manière approfondie)? Quelles sont les causes ? Les symptômes ? Et comment prévenir la maladie.

L’Agence Savoir News a approché Prof. Victor Bakoé Bakondé, Pédiatre Pneumo-Allergologue et Chef de service Pédiatrie au CHU Campus.

Savoir News : Qu’est ce que l’asthme ?

Victor Bakoé Bakondé : L’asthme est une maladie chronique des voies respiratoires inférieures appelées bronches. Elle est liée à une inflammation sur les bronches dont la traduction clinique se fait par quelques signes standards, et le premier de ces signes est la toux.

Un malade qui tousse sans fièvre surtout la nuit, une toux qui s’accompagne d’une sensation d’oppression thoracique, une toux qui s’accompagne de sifflement dans la poitrine, ressemblerait sûrement à l’asthme. Donc l’asthme est une maladie facile à reconnaître surtout quand il s’agit de l’adulte ou du grand enfant. Tout gène respiratoire, sensation de thorax serré avec sifflement dans la poitrine, peut être de l’asthme.

Q : Qu’est ce qui déclenche le plus souvent l’asthme ?

R : Plusieurs facteurs peuvent déclenchés l’asthme. Il peut être déclenché par la poussière surtout lors des travaux ménagers. Lorsqu’on fait le ménage, ce n’est pas la poussière qui pose problème, mais le contenu de cette poussière. Souvent cette poussière contient des aquariens qui déclenchent l’asthme. Il peut être aussi déclenché par les infections.

Un simple paludisme ou une simple grippe peut déclencher l’asthme. Il peut être également déclenché par le contact de certains animaux comme le chien, le chat, les volailles. Si ces facteurs sont connus, on peut en faisant attention, diminuer le risque de déclencher l’asthme ou de l’aggraver lorsque la crise est déjà là. En dehors de ces allergènes, il y a aussi les allergènes alimentaires appelés trophallergènes qui sont très nombreux. Ils peuvent être des allergènes classiques connus comme l’œuf, l’arachide, les crevettes. En dehors des allergènes, il y a aussi des irritants non spécifiques et parmi eux, nous avons le tabagisme.

La fumée du tabac est un facteur non spécifique qui a une très grande importance dans le déclenchement, l’entretien et la gravité de l’asthme. La fumée de cigarette est un facteur domestique aggravant l’asthme. Les insecticides également sont des irritants non spécifiques de l’asthme. Il existe également d’autres irritants non spécifiques comme la peinture fraîche, la fumée de voitures ou de motos.

Le froid constitue également un facteur non spécifique de l’asthme. L’asthmatique est plus sensible au froid que n’importe quel individu normal.

Q : Quel est l’état d’avancement de cette maladie au Togo ?

R : L’asthme est une maladie très préoccupante, parce qu’elle concerne une grande partie de la population togolaise. Chez les enfants d’âge scolaire, on a 5 à 6% qui ont un problème d’allergie respiratoire.

Q : L’asthme peut-il causer d’autres maladies ?

R : Lorsque l’asthme est mal traité, on finit par avoir une insuffisance respiratoire chronique. Lorsqu’on arrive à ce stade, le plus souvent, la moindre activité fatigue. Moindre effort on est essoufflé parce qu’on n’a plus la capacité de faire rentrer suffisamment d’air dans les bronches.

Q : Comment prévenir cette maladie ?

R : L’asthme étant une maladie héréditaire, la meilleure prévention c’est le traitement précoce des premiers signes. La prévention sera une sorte de sélection des facteurs déclenchant la maladie. Il faut noter aussi qu’on ne guérit pas de l’asthme, mais plutôt des symptômes de l’asthme. Chaque malade asthmatique est égal à lui-même et on ne peut pas superposer le traitement d’un malade sur un autre. FIN

Propos recueillis par Chrystelle MENSAH

www.savoirnews.net, l’info en continu 24/24H