Présidentielle au Bénin : La mission de la Cédéao « satisfaite » du processus électoral

Entretien Patrice Talon et la mission de la Cédéao

La mission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) s’est dite « satisfaite » vendredi du processus électoral en cours au Bénin en vue de la présidentielle du 11 avril prochain.

Cette mission a séjourné pendant quelques jours à Cotonou où elle a rencontré notamment les différents acteurs politiques et les institutions impliquées dans le processus électoral.

« C’est un motif de satisfaction que nous avons au terme de cette mission au Bénin… « , a déclaré Shirley Ayokor Botchway (ministre des affaires étrangères du Ghana et présidente du conseil des ministres de la Cédéao), à l’issue d’un entretien avec le chef de l’État béninois Patrice Talon.

« C’est une mission classique d’information préélectorale conduite dans les pays membres de la Cédéao pour voir l’état de préparation de la prochaine élection présidentielle du 11 avril. Depuis notre arrivée au Bénin, nous avons rencontré beaucoup de personnes impliquées d’une manière ou d’une autre dans le processus électoral en cours. Nous avons rencontré des acteurs étatiques chargés de la mise en œuvre de la préparation des élections, la CENA, la Cour Constitutionnelle, le Cos-Lépi, les acteurs politiques, la société civile… etc. Avec toutes ces rencontres et celle de ce soir, nous nous sentons très rassurés que le pays est sur la bonne voie », a appuyé Jean-Claude Kassi Brou (Président de la Commission de la Cédéao).

Entretien Patrice Talon et la mission de la Cédéao

« Dans l’organisation d’une élection, il y a toujours des petits problèmes. Il n’y a jamais eu d’élections sans difficultés. Mais nous pensons qu’ avec ce que nous avons vu, les choses peuvent aller dans la bonne direction », a-t-il ajouté.

Notons que trois candidatures dont celle du président Patrice Talon sont retenues par la Commission électorale nationale autonome (CENA) pour la présidentielle du 11 avril au Bénin, selon la liste provisoire publiée vendredi.

Les deux autres candidatures sont les duos Alassane Soumanou/Paul Hounkpè et Corentin Kohoué et Irénée Agossa.

Ces candidatures seront ensuite transmises à la Cour constitutionnelle pour validation.

M.Talon, lors de la rencontre

La CENA avait reçu 20 candidatures dont celle du duo du parti Les Démocrates. La plupart des partis ont été recalés, faute de parrainage.

Selon les nouvelles dispositions, les candidats doivent être parrainés par 16 députés ou maires.

Les partis de l’opposition n’ont pas de députés à l’Assemblée nationale, pour n’avoir pas pris part aux législatives de 2019. Ils ont toujours accusé le pouvoir de les avoir empêchés de présenter des listes.

Quelques partis de l’opposition qui ont pris part aux élections municipales d’avril 2020, n’ont obtenu que six maires.

Shirley Ayokor Botchway, lors de l’entretien

C’est la toute première fois que les béninois éliront simultanément le président et le vice-président.

La campagne électorale pour ce scrutin présidentiel se déroulera du 26 mars au 9 avril et les résultats provisoires du premier tour seront rendus publics entre le 13 et le 15 avril. FIN

De Cotonou, Miracle JODEL

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*