Présidentielle au Bénin: Patrice Talon et les autres candidats ont passé leurs visites médicales

M.Talon s'entretenant avec l'un des médecins

Les trois duos Patrice Talon/Mariam Talata Zimé, Alassane Soumanou/ Paul Hounkpè et Corentin Kohoué /Irénée Agossa, provisoirement retenus par la Commission électorale nationale autonome (Céna) pour l’élection présidentielle du 11 avril au Bénin, ont passé leurs visites médicales jeudi.

Ils ont d’abord été reçus dans les locaux de la Cour constitutionnelle par le collège de médecins et de spécialistes de santé pour des prélèvements et une série de consultations cliniques.

Ensuite, cap a été mis sur la clinique Sèzo pour d’autres analyses. La dernière étape a été celle des scanners et ultimes analyses effectuées au Centre National Hospitalier et Universitaire Hubert Koutoukou Maga de Cotonou.

« Il faut le faire, il faut se soumettre à ces examens qui doivent conclure à notre aptitude à la fonction… Je vais bien sauf ce qui serait découvert et qui compromettrait mes ambitions à servir davantage », a déclaré Patrice Talon.

« Vous savez que j’aime la compétition. Mais tout démarre par la grâce du ciel: la santé », a-t-il précisé.

Notons que le collège de médecins assermentés devant officier pour vérifier l’état de santé des potentiels candidats à ce scrutin présidentiel a été désigné par la Cour constitutionnelle le 4 février dernier.

Les rapports de ces médecins seront ensuite déposés au secrétariat général de la Cour constitutionnelle, appelée à valider les candidatures.

Une récente mission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) s’est dite « satisfaite » du processus électoral en cours au Bénin.

La Céna avait reçu 20 candidatures dont celle du duo du parti Les Démocrates. La plupart des partis ont été recalés, faute de parrainage.

Selon les nouvelles dispositions, les candidats doivent être parrainés par 16 députés ou maires.

Les partis de l’opposition n’ont pas de députés à l’Assemblée nationale, pour n’avoir pas pris part aux législatives de 2019. Ils ont toujours accusé le pouvoir de les avoir empêchés de présenter des listes.

Quelques partis de l’opposition qui ont pris part aux élections municipales d’avril 2020, n’ont obtenu que six maires.

C’est la toute première fois que les béninois éliront simultanément le président et le vice-président.

La campagne électorale pour ce scrutin présidentiel se déroulera du 26 mars au 9 avril. FIN

De Cotonou, Miracle JODEL

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*