Patrice Talon : « Notre bilan montre que nous sommes déjà un autre pays »

Patrice Talon à N'dali

« Notre bilan montre que nous sommes déjà un autre pays », a affirmé jeudi à N’dali (environ 480 km au nord de Cotonou), le chef de l’État béninois Patrice Talon.

Le président béninois a entamé jeudi, la deuxième phase de sa tournée de reddition de compte, périple qui le conduira dans les 17 communes restantes du pays.

La première phase de cette tournée, avait conduit M.Talon dans 60 communes, pour 6.801 km parcourus par voie terrestre.

Ainsi, pour cette deuxième phase, le président de la République rencontrera les populations de Pèrèrè, N’dali, Karimama, Ségbana, Gogounou, Sinendé, Pehunco, Toucountouna, Tanguiéta, Copargo, Ouaké, Sô-Ava, Akpro-Missérété, Sèmé-Kpodji, Aguégués, Adjohoun et Bonou.

Le président Talon devant les notables de la localité

Entre N’dali et Patrice Talon, c’est une histoire d’amour qui a démarré il y a une trentaine d’années et qui dure encore car cette ville a beaucoup compté dans la vie professionnelle de l’ex entrepreneur. Et celui-ci n’a d’ailleurs pas caché, très ému, qu’il est redevable à la cité des Bona kéri. Et même si le président de la République n’est pas encore satisfait de ses empreintes à N’dali, le maire de la commune s’est employé à remercier le chef de l’Etat pour l’attention qu’il porte à sa commune, une attention qui se traduit  par son souci d’équité et de justice.

Des réalisations à N’dali

Et l’expression de ce sentiment se manifeste à N’dali par les réalisations que le maire a énumérées : la construction en cours d’un centre régional moderne d’excellence de football doté d’un système d’internat, l »aménagement de 180 hectares de bas-fond rizicoles et maraîchers, la construction de 10 magasins avec aire de séchage au profit des producteurs de riz, de maïs, l’aménagement de 1300 ha de plantation d’anarcadiers, des retenues d’eau et une deuxième usine d’égrenage de coton d’une capacité de 55.000 tonnes, la réhabilitation de pistes.

La foule en liesse

Suite aux acclamations nourries de la salle à l’énumération de chaque réalisation, le Président de la République a pris acte de l’approbation de l’assistance. Mais il veut lancer ses concitoyens sur une autre piste, un autre challenge. Il souhaite que ceux-ci voient la dynamique en cours, ses ressorts, pour la perpétuer. Le Président Talon fait remarquer alors que dans presque tous les domaines, le Bénin s’est engagé dans une nouvelle voie. Ce qui fait que N’Dali sera dans les prochains lots, pour ce qui lui manque encore car la gouvernance actuelle a programmé et planifié le développement du pays.  « Nous avons montré en 5 ans la capacité de ce que nous pouvons faire dans les 10, 15 ans à venir. Et cela sera manifeste à N’Dali bientôt car nous l’avons démontré dans d’autres régions », a souligné avec sérénité et conviction le Chef de l’Etat.

« Notre bilan montre que nous sommes déjà un autre pays »

Dans son intervention, le Président Talon a surtout fait le point des transformations en cours au Bénin dans tous les secteurs et les explique par le nouvel état d’esprit qui porte les fils et filles du pays.

La foule en liesse

Il a exprimé sa fierté de la renaissance en cours au Bénin : « Notre bilan montre que nous sommes déjà un autre pays ».

Il a plaidé pour que cela ne soit pas un feu de paille, afin de permettre aux Béninois de profiter durablement de la dynamique en cours : « Ainsi, nous ne devons plus gaspiller l’argent public et que tous respectent le chemin que nous avons tracé « .

Et il a enfoncé le clou : « Je sais que nous manifestons parfois jusqu’à la violence pour réclamer la liberté. Je souhaite aussi qu’on manifeste peut-être tous les jours, mais sans violence contre la mauvaise gouvernance. Il faut que la démocratie soit intimement liée à la bonne gouvernance et le développement ».

Pour M. Talon, c’est la solution pour s’installer au rang des nations développées.

L’une des interventions

Ce renouveau qu’il appelle à entretenir porte en lui la satisfaction des doléances soulevées à N’dali et dont la réalisation n’est qu’une question de temps. Car, fort du travail abattu et de la fondation mise en place, le Président Talon a prié l’assistance de le croire, que ce qui vient est 4 fois plus grand et meilleur à ce qui s’est réalisé sous ce quinquennat. Aussi a-t-il invité chacun à contribuer à faire de la prochaine échéance électorale une fête pour couronner et signer définitivement la renaissance de la patrie commune. FIN

De Cotonou, Miracle JODEL

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*