PAGE : Le projet d’accompagnement des sectoriels dans la réalisation des défis relevés par l’état des lieux dans le sous-secteur de la santé maternelle et infantile dans trois cantons lancé à Sokodé

La table d'honneur, lors de la cérémonie

Le projet d’accompagnement des sectoriels dans la réalisation des défis relevés par l’état des lieux dans le sous-secteur de la santé maternelle et infantile dans les cantons d’Aléhéridè, Tchébébé et Bouladè, a été officiellement lancé mercredi à Sokodé, localité située à environ 335 km au nord de Lomé.

Étaient présents : les maires des communes de Tchoudjo1et 2, d’Assoli 1 et Sotouboua 3, le directeur régional de santé et celui de l’action sociale.

Les directeurs préfectoraux des districts sanitaires de Tchaoudjo, d’Assoli et de Sotouboua, ainsi que les chefs cantons de Tchébébé, d’Aléhéridè et de Bouladè étaient également invités.

Il s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui à la Gouvernance Économique (PAGE)/sous-secteur santé maternel et infantile.

Coût de ce projet lancé : 35 millions de F.CFA. Il est initié par le ministère de l’économie et des finances avec l’appui financier de l’UE et de l’Association Internationale pour le Développement (IDA) et l’Ong Groupe de Recherche pour le Développement Socio-économique (GRADSE).

Les participants

Il sera opérationnel dans la région centrale dans huit villages du canton d’Aléhéridè et 16 de Tchébébé et dans la région de la Kara dans 14 villages du canton de Bouladè.

Principal but visé : améliorer la gestion des investissements publics et la mobilisation des ressources intérieures.

Il vise également à promouvoir le dialogue entre le gouvernement et la société civile et l’accompagnement des OSC dans le suivi de la délivrance des services publics aux populations dans le sous-secteur de la santé maternelle et infantile.

Dans son intervention, Daro Ouro Akondo Tchagao (secrétaire de la préfecture de Tchaoudjo) a exprimé sa gratitude aux responsables de l’Ong GRADSE et ses partenaires pour leurs multiples actions en faveur du développement, notamment de la santé maternelle et infantile.

Ces différentes actions se justifient par le faite que les communautés ont des difficultés à se prendre en charge en ce qui concerne leurs soins de santé et ceux de leur famille, a-t-il souligné.

Vue partielle des participants

Il a remercié le chef de l’État togolais   Faure Gnassingbé, pour son vaste programme de développement des communautés togolaises à travers le processus de l’accès et la réduction des coûts liés aux soins de santé.

Mme Félicité Malaba Batchowang (coordonnatrice  du projet) a de son côté, mis l’accent sur les différentes activités qui seront menées: la remise à niveau des ASC, la sensibilisation de proximité sur les consultations natales et prénatales, la nutrition, la planification, la vaccination et les émissions radiophoniques.

Rappelons que l’Ong GRADSE — créée en 1999 — regroupe 140 organisations paysannes. Présente dans 60 villages de la région de la Kara et Centrale, elle intervient dans la promotion de développement et l’épanouissement intégral des populations rurales, dans les micro-finances, la santé communautaire, l’agriculture. FIN

Savoir News/ Sokodé

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*