Marc Vizy: « Aujourd’hui, le Togo a retrouvé une certaine tranquillité politique »

Marc Vizy devant la presse, à la sortie de l'audience

Le Togo a « aujourd’hui, a retrouvé une certaine tranquillité politique », a salué ce mercredi Marc Vizy, ambassadeur de France en fin de mission dans le pays.

« Je suis à la fin de mon mandat ici au Togo. D’ici la fin du mois, je quitterai le Togo avec beaucoup de tristesse, parce que le pays m’a beaucoup plu et je pense avoir passé un séjour amical et fructueux », a déclaré le diplomate français à l’issue d’une audience avec le Premier ministre Selom Komi Klassou.

« Le Premier Ministre m’a reçu très chaleureusement. Nous avons fait une rétrospective des événements qui se sont passés fin 2017, et qui se sont finalement traduits par une série d’élections, législatives, municipales et présidentielle », a-t-il souligné.

MM.Klassou et Vizy

MM.Klassou et Vizy ont fait le tour des interventions de la France au Togo ces dernières années.

Précisons que la France et le Togo ont noué de « partenariats fructueux » dans plusieurs domaines.

Le partenariat franco-togolais

Sécurité et défense

La coopération française de défense appuie la modernisation des forces armées togolaises pour permettre au Togo d’engager des unités aguerries dans les opérations de maintien de la paix et de sécuriser son espace maritime.

En 2019, la France a participé à la formation de 584 militaires togolais pour un budget de 945 M FCFA. Ces formations se déroulent au Togo, en France ou dans les écoles nationales à vocation régionale. Des dons de matériels (70 M FCFA en 2019) complètent ces actions.

La coopération française de sécurité intérieure a participé, en 2019, à la formation de 465 policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers et agents civils, pour un budget de 550 M FCFA. Cette coopération soutient le développement des capacités des forces de sécurité intérieure togolaises afin de renforcer l’Etat de droit et la protection des populations. Elle se traduit par des missions de formation, par l’envoi de stagiaires en France ou dans les écoles nationales à vocation régionale et par des dons de matériels (30 M FCFA en 2019).

Le partenariat agricole, rural et économique franco-togolais

Sur la période 2018-2022, la France (AFD) aura contribué à hauteur de 6,5 Mds FCFA au financement de projets de réhabilitation de plus de 600 km de pistes rurales des zones cotonnières et cacaoyères.

En 2019, l’ambassade de France, avec le fonds PISCCA, a subventionné 11 projets de la société civile togolaise, répartis sur l’ensemble du territoire. 197 M FCFA ont ainsi permis de renforcer les capacités de jeunes et de femmes en gestion durable des terres et en création et gestion de micro-entreprises, contribuant ainsi à leur insertion économique.

Les entreprises françaises jouent également un rôle important dans le développement économique et social du Togo. Elles sont en particulier présentes dans l’agroalimentaire avec notamment les boissons (Castel,  Bonabio, Hug’…) et la farine (Somdiaa), la logistique et le transport (Bolloré, CMA-CGM, Air France…), le BTP (Sogea-Satom, Eiffage…), les hydrocarbures (Total, Rubis…), la distribution (CFAO pour l’automobile et le médicament), la communication et le numérique (Canal+, GVA…) ou le secteur bancaire (Société Générale). La quarantaine de structures françaises établies au Togo réalise un chiffre d’affaires d’environ 328 Mds FCFA et emploie directement près de 3 500 collaborateurs.

Le partenariat franco-togolais entre ong, collectivités territoriales et le volontariat

Des dizaines d’ONG françaises coopèrent avec des associations ou collectivités togolaises.

L’AFD a mobilisé, en 2019, 3,2 Mds FCFA en faveur d’ONG françaises déployant des projets multi-pays dont le Togo fait partie.

En 2019, l’ambassade de France a mobilisé 59 M FCFA pour soutenir des organisations de la société civile togolaise engagées en faveur de l’insertion sociale et économique des jeunes et des femmes, et la préservation de l’environnement.

Une quinzaine de partenariats entre des collectivités locales françaises ou leurs groupements et des communes togolaises contribuent à la mise en œuvre de projets de développement local pour plusieurs centaines de M FCFA par an.

En 2019, 1. 634 volontaires, bénévoles et stagiaires français ont réalisé des actions au Togo bénéficiant de subventions françaises et européennes à hauteur de 131 M FCFA.  Les volontaires apportent eux-mêmes plus de 200 M FCFA par an à ces projets.

En retour des volontaires togolais sont régulièrement accueillis en France pour apporter leur aide à des associations ou collectivités françaises.

Le partenariat franco-togolais dans les domaines de la santé, de l’énergie, de l’environnement, et du développement durable

La France (AFD) a cofinancé, sur 2017-2019, à hauteur de 5,2 Mds FCFA, la construction et l’équipement de centres de santé dans les régions des Plateaux et Maritime (projet MUSKOKA). Un projet d’amélioration de l’accès au suivi médical des femmes enceintes et enfants de moins de 5 ans en zone rurale (projet ISME) est financé par l’ambassade de France à hauteur de 452 MFCFA.

En 2020, l’AFD appuie le programme NOVISSI (filet social Covid-19) à hauteur de 2 Mds FCFA.

En 2019, l’AFD a engagé 19,7 Mds FCFA dans le cadre du Projet d’extension du réseau électrique du district de Lomé (Projet PEREL).

Dans le secteur de l’eau, l’AFD a octroyé en 2020 un prêt de 26,2 Mds FCFA au Togo pour alimenter en eau potable les principales villes de la région des Savanes (projet PND Eau).

L’AFD appuie le développement de l’accès à l’eau potable et de l’assainissement en milieu rural (projets PASSCO 1 et 2). La subvention PASSCO 2, octroyée en 2020, s’élève à 6,5 Mds FCFA pour l’installation de 600 pompes à motricité humaine et 400 blocs de latrines.

En 2019, le District Autonome du Grand Lomé a bénéficié d’une subvention de l’AFD de 9,2 Mds FCFA, marquant le démarrage de la 3ème phase du projet environnement urbain de Lomé.

Le partenariat franco-togolais dans les secteurs de l’éducation et de la formation professionnelle

Avec deux subventions de 4,5 Mds FCFA (en 2018) et 9,8 Mds FCFA (en 2019),la France (AFD) a permis la mise en œuvre des deuxièmes phases du « Projet de modernisation de la formation professionnelle », qui a permis notamment la création du Centre de Formation aux Métiers de l’Industrie (CFMI), et du « Projet d’appui à la réforme des collèges »pour la modernisation de près de 400 salles de classes dans 150 collèges et leur équipement en forages.

487 élèves non-Français sur les 847 du lycée français de Lomé en 2019, ont bénéficié d’une aide nette de la France d’1,9 Md FCFA.

Dans le domaine de l’enseignement supérieur, la mobilité des étudiants togolais vers la France a représenté, en 2019, 236 M FCFA de bourses d’études octroyées par Campus France et 19,6 Mds FCFA pour la prise en charge des étudiants togolais dans les universités publiques françaises.

Une trentaine d’établissements d’enseignement supérieur français développent par ailleurs des partenariats avec des établissements togolais.

En 2019, 46 M FCFA ont été mobilisés pour renforcer les compétences de professeurs de français au Togo et développer des cours de langue française facilitant la mobilité et l’emploi.

Le partenariat franco-togolais en matière culturelle, sportive et de médias

Grâce à un budget de 539 M FCFA consacré à la coopération culturelle, la France a financé 600 événements organisés, en 2019, à l’Institut Français du Togo (IFT), dans les domaines des arts visuels, de la musique, de la danse, du débat d’idées, de la littérature, des arts urbains, de la gastronomie, de l’audiovisuel, du patrimoine et des arts numériques mettant en lumière des artistes très majoritairement togolais.

L’IFT a appuyé, en 2019, 20 résidences et festivals, soutenu la création artistique contemporaine et proposé plus de 330 500 ouvrages et supports numériques aux 1 650 abonnés de la médiathèque.

En 2019, l’élaboration d’une politique nationale de communication, la réforme du code de la presse et la mise en place d’une formation diplômante en techniques du journalisme, ont été soutenues par la première phase du «Projet de formation et d’appui au secteur de l’audiovisuel et des médias», financé par l’ambassade de France à hauteur 323 M FCFA.

Dans le secteur du sport, le France (AFD) a engagé, en 2019, 656 M FCFA pour l’aménagement d’espaces sportifs dans la ville de Lomé. FIN

Junior AUREL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*