L’UPF-Togo plaide pour la « libération  provisoire » de Dimas Dzikodo

Dimas Dzikodo

La section togolaise de l’Union internationale de la presse Francophone (UPF-Togo) a plaidé ce lundi, en faveur de la « libération provisoire » de Dimas Dzikodo, directeur de publication du quotidien Forum de la Semaine.

Le journaliste a été incarcéré la semaine dernière dans une affaire de Trading. Au total 18 personnes seraient écrouées à la prison civile de Lomé dans ce dossier.

« L’UPF-Togo a appris avec consternation la détention du Directeur de publication du journal « Forum de la semaine », à la prison civile de Lomé, dans le cadre d’une enquête judiciaire. Sans chercher à rentrer dans le fond de ce dossier, l’UPF-Togo sollicite auprès des autorités compétentes la libération provisoire du confrère, le temps que les enquêtes diligentées aboutissent », plaide l’UPF-Togo dans un communiqué.

« Citoyen averti et respectueux des textes en vigueur, nous sommes profondément  persuadés que notre confrère Dimas Dzikodo restera à la disposition de la Justice pour les besoins de l’enquête », souligne le communiqué signé du président de l’Union Loïc Lawson. 

L’UPF « remercie par anticipation les autorités compétentes de la suite favorable qu’elles daigneront accorder à la présente requête à laquelle elle attache du prix ».   

Rappelons que l’Union Internationale de la Presse Francophone (UPF) est la plus ancienne association francophone de journalistes.

Elle regroupe plus de 3000 journalistes – responsables et éditeurs de la presse écrite et audiovisuelle – répartis dans 110 pays ou régions du monde. FIN

Edem Etonam EKUE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*