L’hôpital Saint Pérégrin rebaptisé Dogta-Lafiè

L'hôpital en chantier

L’hôpital de référence Saint Pérégrin encore en construction à Lomé, a été rebaptisé Dogta-Lafiè (Hôpital de la santé en Moba et Nawda), a annoncé ce vendredi la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

L’annonce a été faite lors du lancement des souscriptions dans le cadre de l’ouverture et de l’augmentation du capital de la Société de gestion hospitalière (SOGEHP), une entité créée en 2019 par l’institution de sécurité sociale, ayant notamment pour missions l’exploitation et la gestion de l’ex-hôpital Saint Pérégrin, souligne le site officiel.

« Le changement de nom participe à la volonté des autorités et des populations d’une appropriation du projet… +Dogta-Lafié+ veut dire Hôpital de la santé en Moba et Nawda. Cette nouvelle appellation valorise nos langues nationales », a soutenu Ingrid Awadé (Directrice générale de la CNSS).

La CNSS est l’institution qui finance les travaux de construction de cette infrastructure sanitaire qui s’étale sur environ 7 hectares.

Les travaux de construction de cet hôpital, lancés le 19 février 2019 par le chef de l’État togolais, ont connu des retards. Le chantier est en cours de finition, a rassuré Mme Awadé.

Le coût de construction de cet hôpital : 17 milliards de francs CFA, est entièrement financé par la Caisse nationale de Sécurité Sociale (CNSS).

Au moins 10.000 patients pourront bénéficier d’hospitalisation aussi bien grâce aux 120 lits de l’hôpital qu’aux 64 lits de l’hôtel 4 étoiles qui y sera annexé. En avril dernier, l’Espagnol PNHG avait annoncé qu’il lui a été confié le contrat de construction de deux hôtels 3 et 4 étoiles.

L’hôtel permettra d’accueillir les malades nécessitant une récupération de longue durée et qui doivent être sous surveillance. Cet hôpital prévoit gérer annuellement 80.000 consultations. FIN

Junior AUREL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*