Le Togo va augmenter la participation des femmes dans ses forces armées et les déploiements sur les opérations de paix de l’ONU

Le Fonds de l’Initiative Elsie a décidé d’octroyer de financements au Togo pour l’aider à augmenter la participation des femmes dans ses forces armées et les déploiements sur les opérations de paix de l’ONU, selon un communiqué officiel.

Créé par les Nations Unies et le Canada en 2019, ayant son siège à l’ONU Femmes, le Fonds de l’Initiative Elsie cherche à accélérer les progrès vers la réalisation des objectifs de genre des Nations Unies, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité et à la Stratégie pour la parité des sexes applicable au personnel en uniforme (UGPS) 2018-2028.

Les forces armées togolaises, classés 20ème plus gros pays contributeur en contingents militaires sur les opérations de paix des Nations Unies, sont prêtes à des changements transformateurs grâce au renforcement de la participation des femmes à l’échelle nationale et internationale en vue de servir sur des opérations de paix aux côtés de leurs homologues masculins.

Le Fonds de l’Initiative Elsie a validé les financements en direction de son septième bénéficiaire, les Forces armées togolaises (FAT), en soutien au projet d’augmentation du recrutement des femmes dans les FAT de 6 % à 10 % et de leur déploiement sur les opérations de paix de 6,91 % à 14,62 % en 2023, souligne le communiqué.

« Augmenter, la présence des femmes dans les contingents militaires togolais, dans les opérations de paix et à tous les niveaux de responsabilité est une façon de renforcer l’efficacité des troupes déployées », a souligné Essossimna Marguerite Gnakadé (ministre des armées).

« Le Fonds de l’Initiative Elsie nous permettra d’atteindre notre objectif ultime, qui est de donner aux femmes togolaises en uniforme, tout aussi compétentes que leurs homologues masculins, la possibilité pleine et égale de servir pour la paix », a-t-elle ajouté.

Selon Aliou Mamadou Dia (représentant résident du PNUD au Togo et co-président du Comité de pilotage du projet), le projet des FAT sera soutenu par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), partenaire d’exécution par excellence, qui fournira son assistance technique, ses conseils et son expertise pour accompagner la bonne mise en œuvre et la durabilité du projet.

Notons que le Togo est aussi fortement engagé pour la mise en œuvre du programme Femmes, paix et sécurité. Appuyées par différentes réformes, les premières femmes militaires ont rejoint les unités de combat des FAT en 2007.  Le pays a également adopté une Politique nationale d’équité et d’égalité de genre (PNEEG) en 2011 et un Plan d’action national pour la mise en œuvre de la résolution 1325 du Conseil de Sécurité entre 2018 et 2022. FIN

Savoir News

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*