Halte aux violences faites aux femmes et aux filles : Faure Gnassingbé participe à un sommet à Kinshasa

L'arrivée du président Faure Gnassingbé à Kinshasa

Le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé prend part ce jeudi à Kinshasa (RD Congo) à la première conférence des chefs d’État pour l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles, a appris l’Agence Savoir News de source officielle.

« Je remercie le Président Félix Tshisekedi, Président en exercice de l’Union Africaine, pour l’accueil et l’hospitalité à Kinshasa où je participe à la première Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine pour l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles. En cette journée consacrée à la réflexion sur les freins à l’épanouissement des femmes, nous allons réaffirmer notre engagement en vue d’accélérer la prévention et l’éradication des violences contre les femmes et les filles à tous les niveaux sur le continent », a déclaré Faure Gnassingbé.

Cette rencontre de haut niveau, entend « mobiliser l’engagement des dirigeants africains en vue d’accélérer la prévention et l’éradication des violences contre les femmes et les filles à tous les niveaux sur le continent », souligne un communiqué de la présidence togolaise.

Faure Gnassingbé et ses pairs, « réfléchiront sur plusieurs contraintes persistantes qui constituent des freins à l’épanouissement des femmes, notamment les violences sexuelles en période de conflits, les mariages et grossesses précoces, les mutilations génitales féminines et autres pratiques culturelles néfastes, l’accès limité à la terre et aux ressources, ainsi qu’à la participation aux prises de décision ».

Au cours de cette rencontre, les chefs d’État et de gouvernement vont « réaffirmer leur engagement pour une société africaine plus inclusive, dont le développement s’appuie sur le potentiel de tous les citoyens ».

A l’issue de ce sommet, une « déclaration» sera adoptée pour « soutenir la promotion de la lutte systématique contre les violences basées sur le genre conformément à l’Agenda 2063 de l’Union africaine ».

Rappelons que ce 25 novembre marque le début de la campagne de 16 jours des Nations Unies contre la violence basée sur le genre, au cours de laquelle la communauté internationale est appelée à agir pour accroître la prise de conscience, renforcer les efforts de sensibilisation et partager les connaissances et les innovations.

Thème retenu cette année pour cette campagne : « Orangez le monde : mettre fin dès maintenant à la violence à l’égard des femmes ».

Notons que Faure Gnassingbé a été distingué le 15 octobre dernier à Lomé, comme dirigeant « He For She » ou « lui pour elle ».

Mouvement mondial de solidarité et plateforme d’action en faveur de l’égalité des sexes au Togo, la campagne mondiale HeForShe avait été lancée le 23 juillet dernier à Lomé. FIN

Edem Etonam EKUE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*