Guinée: Le nouveau Premier ministre veut jeter les bases du changement, et « partir »

Mohamed Béavogui, le nouveau Premier ministre de transition guinéen

Le nouveau Premier ministre de transition guinéen Mohamed Béavogui a indiqué jeudi que son futur gouvernement s’emploierait sous l’autorité de la junte à jeter les bases d’un Etat « qui fonctionne » dans ce pays troublé et pauvre d’Afrique de l’Ouest, avant de céder la place à des civils à l’issue d’élections.

Son gouvernement devra faire en sorte de créer les conditions d’une administration et d’une justice qui marchent, alors qu’elles sont réputées dysfonctionnelles, et qui permettent la tenue des élections promises par la junte, a-t-il dit dans ses premiers propos après sa désignation.

« Nous sommes là, comme l’a dit le président, pour servir, pour créer ces conditions, et partir », a-t-il déclaré à des journalistes devant sa maison à Conakry, signifiant qu’il n’avait pas d’ambition à long terme.

Un mois après le putsch qui a renversé le président Alpha Condé, le chef de la junte, le colonel Mamady Doumbouya, investi chef de l’Etat entre-temps, a désigné mercredi soir Mohamed Béavogui, technocrate relativement peu connu, à la tête du futur gouvernement chargé d’administrer le pays pendant une période transitoire d’une durée toujours inconnue.

Le choix de cet expert du financement du développement, que sa carrière internationale a tenu éloigné des agissements d’une classe politique décriée, a reçu un accueil favorable parmi les Guinéens.

Ces derniers, exaspérés par la pauvreté, la corruption et la répression, avaient déjà salué la fin des années Condé. FIN

SOURCE : AFP

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*