Élaboration du plan d’action pour l’accès à l’énergie durable et le climat: Les premiers résultats de la collecte des données des études de diagnostic présentés aux acteurs impliqués à Kpalimé

Le maire (milieu) ouvrant les travaux de l'atelier

Les premiers résultats de la collecte des données et de l’analyse en terme d’inventaire des études de diagnostic pour l’élaboration du Plan d’Action pour l’Accès à l’Énergie Durable et le Climat (PAAEDC) ont été présentés aux acteurs impliqués au cours d’un atelier de restitution mercredi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé).

Cette rencontre est initiée par la commune de Kloto en collaboration avec la Convention des Maires pour l’Afrique Subsaharienne (CoM SSA), avec le soutien financier de l’Union européenne.

Elle s’inscrit dans le cadre du processus de l’élaboration du Plan d’Action pour l’Accès à l’Énergie Durable et le Climat (PAAEDC) à travers la mise en œuvre du projet de soutien à la Convention des Maires en Afrique Subsaharienne (CoM SSA).

Au cours de cette rencontre, les rapports provisoires issus de l’analyse des données collectées dans les trois communes de Kloto sont présentés.

Il s’agit des rapports sur le pilier d’atténuation des gaz à effet de serre, le pilier adaptation aux effets de changement climatique et le pilier accès à l’énergie propre et durable. Un rapport du contexte socio-économique complétera ces trois rapports.

Les acteurs impliqués, en pleine séance de travail

Les études de diagnostic étant une étape primordiale et critique, cette réunion a été aussi une rencontre collaborative, d’échanges au cours de laquelle tous les acteurs ont apporté des contributions nécessaires pour parfaire les rapports.

Ces études ont permis à ce jour, de déterminer les orientations stratégiques suivantes : accroitre l’ancrage institutionnel et juridique de la commune dans le secteur de l’énergie, développer l’énergie renouvelable et l’interconnexion entre les fournisseurs pour accroitre l’accès des populations à une énergie propre, durable et abordable.

Elles ont aussi permis de promouvoir l’efficacité énergétique pour maîtriser la croissance de la demande, réduire la consommation de la biomasse-énergie pour diminuer la pression sur les ressources forestières et développer des modes de cuisson plus durables (foyers améliorés, gaz) et prendre des actions stratégiques permettant aux populations d’être plus résilientes aux risques climatiques.

A l’occasion, le maire de Kloto 1 a invité tous les acteurs à faire des apports nécessaires afin que ces rapports soient enrichis et reflètent les réalités locales de Kloto.

La coordinatrice du projet « Soutien à la Convention des Maires pour l’Afrique Subsaharienne », Marie-Anne Serve, a sollicité les apports et conseils du représentant de la CEET pour finaliser ces études et avoir une image du contexte Climat-Energie du territoire de la préfecture de Kloto.

Autorités et acteurs impliqués dans le projet CoMSAA

Elle a indiqué que cela permettra d’identifier les scénarios possibles pour les trois communes à l’horizon 2030 pour ensuite définir les actions prioritaires qui permettront de lutter contre les changements climatiques sur le long terme et offrir un meilleur accès à l’énergie propre à la population.

Dr Zoulkoufoulou Ouro-Gbèlè (représentant du Consortium des structures impliquées dans la mise en œuvre du projet) a exprimé sa reconnaissance aux experts qui font des efforts pour sortir un document qui doit permettre à la mairie d’avoir un document de qualité qui a valeur de permettre de rédiger un plan de développement qui intègre le climat.

Il a sollicité des structures de fouiller dans les archives pour fournir des données aux experts.

Rappelons que la Convention des Maires pour l’Afrique subsaharienne est une initiative qui a pour objectif d’aider les villes à planifier et à mettre en œuvre des projets en faveur du climat et de l’accès à l’énergie propre. Au Togo l’appui technique est assuré par Expertise France. FIN

De Kpalimé, Omer/Rédaction

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*