Élaboration de budgets communaux : Différents acteurs en formation à Kpalimé

Le préfet de Kloto (au milieu) à l'ouverture des travaux

Les principaux acteurs en charge de la gestion des finances publiques locales des régions maritime et des plateaux ont démarré lundi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), une formation sur l’élaboration des budgets communaux, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Prennent part à cette formation : les maires et leurs adjoints, les secrétaires généraux, les responsables des services financiers des communes, ainsi que les receveurs municipaux des régions Maritime et des Plateaux.

Il s’agit d’un programme initié par la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP) et la Direction de la Décentralisation et des Collectivités Locales (DDCL), grâce à l’appui du Programme Décentralisation et Gouvernance Locale (ProDeGoL), cofinancé par le Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) et l’Union européenne (UE).

Il est mis en œuvre par la Coopération technique allemande (GIZ).

Ce Programme appuie la mise en œuvre de la décentralisation au Togo. Il soutient le Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales et contribue au renforcement des capacités des administrations communales et des services fiscaux au niveau local ainsi qu’à l’amélioration des services de l’état civil au niveau local et national.

La formation prendra fin le 28 novembre et se déroulera en onze sessions de deux jours et permettra de renforcer les capacités de ces acteurs clés en charge de la gestion des finances publiques locales,sur la gestion financière des collectivités territoriales, conformément aux innovations et exigences du régime financier des collectivités territoriales.

Elle intervient à l’orée de l’élaboration des budgets 2021 des communes, qui doit prendre en compte un cadre juridique composé de nouveaux textes.

Les participants seront donc formés sur les principes et documents budgétaires, les étapes d’élaboration du budget et les processus de vote et d’approbation, les modalités de présentation des budgets et les techniques de prévision des recettes et des dépenses.

Vue partielle des participants

La nouvelle réforme financière et comptable des collectivités territoriales est basée sur le principe de la séparation des fonctions d’ordonnateurs et de comptables publics. En application de ce principe, les collectivités territoriales doivent tenir deux types de comptabilité à savoir la comptabilité administrative tenue par les ordonnateurs et la comptabilité générale tenue par les comptables publics.

Il s’agit donc pour les participants, d’avoir une meilleure connaissance des principes et documents budgétaires, d’acquérir des connaissances de base sur l’élaboration et le vote des budgets locaux, de s’approprier les principales procédures d’exécution du budget local.

Selon Bertin Koku Assan (préfet de Kloto), les maires et conseillers doivent pouvoir mobiliser les ressources, afin de promouvoir le développement des localités pour le bien des populations à la base, car le développement est les finances et pour cela, il faut organiser et planifier, d’où la nécessité des budgets au niveau des communes.

Pour Sôsso Takougnadi (coordonnateur de la thématique Finances locales du ProDeGoL/GIZ), c’est un devoir pour eux d’accompagner ces conseils dans les différents exercices qui doivent être les leurs à la tête des communes notamment, l’élaboration de l’outil de gouvernance de gestion de ces conseils qui est le budget.

Il a réitéré la disponibilité et l’engagement de leur programme à être à leurs côtés pour tous les besoins en renforcement de capacité, afin de mieux administrer leurs communes. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

www.savoirnews.tg, l’info en continu 24H/24

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*