Économie : La première cotation de l’emprunt « FCTC ORABANK 7 % 2021-2026 » admis au compartiment des obligations de la BRVM ce jeudi

La première cotation de l’emprunt « FCTC ORABANK 7 % 2021-2026 » admis au compartiment des obligations de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a eu lieu ce jeudi, lors d’une cérémonie en mode virtuelle.

Ont pris part à la rencontre, le directeur général d’Orabank-Togo, Guy-Martiel Awona, le Directeur du département des opérations et des systèmes d’information (représentant du Directeur Général de la BRVM), Moussa Davou et la Directrice générale adjointe de la NSIA FINANCE, Mme Eliane Alangba. Le Directeur général de ALC Titrisation Olivier Gui, a également pris part à la cérémonie.

ORABANK, dans sa recherche de mécanismes financiers innovants lui permettant de refinancer son portefeuille de créances en vue d’optimiser sa capacité d’intervention, a opté pour la titrisation de créances.

Ainsi, l’institution financière a établi, conjointement avec la société de gestion AFRICA LINK CAPITAL TITRISATION, le compartiment « FCTC ORABANK 7 % 2021-2026  » du Fonds Commun de Titrisation de Créances dénommé FCTC ORABANK.

La diffusion des titres  » FCTC ORABANK 7 % 2021-2026  » dans le public au prix de 10.000 F.CFA par obligation a eu lieu du 08 au 21 décembre 2021.

« Cette cérémonie marque le troisième FCTC, qui sera coté par la BRVM depuis l’année 2020 pour un montant total de 85 milliards de F.CFA sur trois opérations », a souligné Moussa Davou, Directeur du département des opérations et des systèmes d’information.

« Lancée sur le marché financier régional de l’UEMOA le 10 décembre 2021 pour une durée d’un mois, l’opération « FCTC ORABANK 7 % 2021-2026″, a été clôturée par anticipation, quelques jours seulement après son lancement », a-t-il précisé.

Selon le Directeur général de Orabank-Togo, Guy-Martiel Awona, le niveau d’intention de souscription a atteint 152% en moins de quarante-huit heures, pour une levée de fonds d’un montant de 25 milliards de FCFA.

– Incontestable succès –

« Au-delà de son incontestable succès cette opération nous conforte dans notre positionnement sur le marché financier et bancaire. La titrisation des créances étant ce montage financier par lequel Orabank a pu obtenir un financement par la transformation de ses créances (et en particulier ici une partie de son portefeuille de crédits) en titres financiers négociables et liquides sur les marchés financiers, sa réussite de l’opération répond aux aspirations de la banque », a-t-il relevé.

« Eu égard à la bonne qualité du portefeuille sous-jacent et au mécanisme de sécurisation de cette transaction, les souscripteurs et détenteurs de nos titres FCTC Orabank 7 % 2021-2026 peuvent dormir tranquille et compter sur la capacité de la banque à recouvrer et honorer ses échéances dans le cadre de cette opération », a rassuré M.Awona.

Le Directeur Général de Orabank-Togo à salué le travail de toutes les équipes, « tous ces hommes et toutes ces femmes qui ont rendu possible, ce qui aurait pu paraître une chimère pour certains. Je pense particulièrement à mes collègues et aux partenaires d’Orabank Togo ».

Il a exprimé ses remerciements aux partenaires qui les accompagnent dans cette marche, notamment le Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) qui a autorisé que l’opération se fasse sous la forme d‘appel public à l’épargne, AFRICA LINK CAPITAL GROUP (dont l’expertise multisectorielle et l’excellente connaissance des marchés financiers africains nous est utile), le consortium constitué par NSIA FINANCE et SGI Togo (qui a conduit le placement) et la BRMV (qui a facilité toutes les démarches pour réaliser la présente cotation).

En rappel, Orabank Togo est l’une des filiales d’Oragroup, un groupe bancaire panafricain présent dans 12 pays et 4 zones monétaires en Afrique de l’Ouest et Centrale. Orabank Togo est un acteur majeur du système bancaire togolais doté d’une situation financière solide, qui offre une large gamme de produits et services à une clientèle aussi vaste que diversifiée de particuliers, d’entreprises (TPE/PE, PME/PMI), d’institutions, commerçants, professions libérales, etc. FIN

Junior AUREL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*