Distribution de moustiquaires dans le Kloto: Chefs de cantons et de villages mieux outillés sur leurs responsabilités pour une bonne campagne

Les garants des us et coutumes, lors de la rencontre

Des chefs de cantons et de villages de la préfecture de Kloto ont été mieux outillés sur leurs rôles et responsabilités pour la réussite de la prochaine campagne de distribution de moustiquaires à imprégnation durable (MID) lors d’une rencontre tenue jeudi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé).

La séance — présidée par le préfet de Kloto et président du Comité local d’organisation Assan Koku Bertin — a été animée par Arému Adé Lassissi (assistant technique de la campagne de distribution des moustiquaires dans la région des plateaux) et Mme Dossim Ekpé Délali (responsable du partenariat au Programme national de lutte contre le paludisme /PNLP).

Arému Adé Lassissi a expliqué à ces chefs de cantons et de villages tous les contours de l’organisation par le gouvernement de cette campagne de distribution gratuite de moustiquaires dans le pays.

Objectif principal visé, a-t-il précisé : toucher 100% ménages et faire en sorte que les 100% ménages dénombrés, soient servis en moustiquaires et que 80% de ces populations servies, utilisent effectivement les moustiquaires.

Le dénombrement et la distribution se feront simultanément dans les ménages en respectant les mesures barrières, a-t-il martelé.

Le préfet de Kloto (au milieu) lors des échanges

Arému Adé Lassissi a rappelé à ces garants des us et coutumes, leurs rôles et responsabilités au cours de cette campagne : la mobilisation communautaire, la sensibilisation dans les ménages, le choix des entrepôts dans les villages pour accueillir les moustiquaires à distribuer, la sécurisation des entrepôts.

A la suite de ces présentations et explications, les chefs ont posé des questions d’éclaircissement sur les divers aspects de cette campagne, la gestion et l’entretien des moustiquaires.

Le préfet de Kloto, a de son côté, invité ces chefs de cantons et de villages à s’investir efficacement dans cette campagne à travers des sensibilisations des différentes couches des populations dans leurs diverses localités pour sa réussite.

Il leur a rappelé la nécessité de l’utilisation de la moustiquaire surtout pour les enfants et pour les femmes enceintes pour éviter le paludisme. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*