Diplomatie : Le Togo s’investit pour une paix durable dans la sous-région et sur le continent

Le président Faure Gnassingbé

Ces dernières années, le Togo s’investit énormément pour une paix durable dans la sous-région et sur le continent africain.

Le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé, de par son leadership incontesté, ne cesse d’œuvrer par ses initiatives, par la paix, la sécurité et la stabilité dans la sous-région ouest africaine, le Sahel et sur tout le continent.

Il sait porter la voix du Togo, en bilatéral ou lors des sommets régionaux notamment en Afrique de l’ouest, centrale ou de l’Union africaine.

Actuellement médiateur dans la crise qui secoue le Mali et la Côte d’Ivoire dans l’affaire des 49 militaires arrêtés à Bamako, le président Faure tente de « trouver une solution rapide » à la situation. Il a reçu jeudi dernier à Lomé, les délégations des deux parties.

Récemment, le président togolais a également pesé de tout son poids dans la levée des sanctions de la CEDEAO contre le Mali.

Le Président de la République a séduit par ses propositions pertinentes au cours d’un mini-sommet quadripartite sur la paix et la sécurité dans les régions africaines qui s’est tenu février 2022 à Oyo au Congo.

Il a partagé avec ses pairs du Congo, de la RD Congo et de l’Ouganda, les différentes initiatives diplomatiques du Togo qui concourent à l’instauration d’un climat de paix et de sécurité au Sahel et dans la région ouest africaine.

Le président togolais a réaffirmé son engagement en faveur de toute synergie d’action visant la consolidation de la paix sociale et de la stabilité en Afrique.

Ses initiatives pour la consolidation de la paix et au renforcement de la cohésion sociale dans la sous-région et sur le continent, ont permis en 2019 la réélection du pays au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies et à son élection au Conseil économique et social des Nations Unies pour la période 2019-2020.

Une marque de confiance renouvelée dans bien d’autres instances

Sous son leadership, Lomé a accueilli en 2018, le sommet conjoint CEDEAO-CEEAC en vue de la mise en place d’une nouvelle stratégie de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, une première dans l’histoire de l’intégration africaine.

La tenue de cette inter-régionale de haute niveau, traduit la ferme volonté du Président Faure Gnassingbé de créer les conditions d’une paix durable et d’un environnement sécurisé dans l’espace commun aux deux régions à travers l’adoption d’une vision partagée des menaces et d’une approche commune des solutions à y apporter.

Le Togo a toujours œuvré aux côtés des États et institutions régionales, continentales et internationales pour promouvoir les idéaux de paix et faciliter le dialogue entre les parties prenantes des pays en proie à l’instabilité.

Savoir News

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*