Côte d’Ivoire: Charles Blé Goudé exprime sa « gratitude » au président Ouattara

Charles Blé Goudé

L’ancien ministre des Sports de l’ex-président Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé, a exprimé jeudi sa « gratitude » au président Alassane Ouattara, au lendemain de son feu vert à leur retour en Côte d’Ivoire après leur acquittement de crimes contre l’humanité par la justice internationale.

Dans un communiqué reçu par l’AFP, M. Blé Goudé tient à exprimer sa « gratitude au président de la République pour sa volonté affichée d’œuvrer au rassemblement des filles et des fils de la Côte d’Ivoire » afin « d’amorcer » son développement « au-delà de nos différences politiques ».

Le président Ouattara a annoncé mercredi que MM. Gbagbo et Blé Goudé « étaient libres de rentrer en Côte d’Ivoire quand ils le souhaitent ».

Il a ajouté que le voyage de M. Gbagbo et de sa famille seraient pris en charge par l’Etat et que l’ancien président bénéficierait « des avantages et indemnités dus aux anciens présidents de la République ».

Il n’a pas mentionné de dispositions particulières concernant Charles Blé Goudé.

Arrêté en 2013 au Ghana, ce dernier avait été transféré à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye en 2014 pour y être jugé pour crimes contre l’humanité aux côtés de Laurent Gbagbo. Tous deux ont été définitivement acquittés le 31 mars.

Charles Blé Goudé était un des membres les plus controversés du clan Gbagbo: il était surnommé le « général de la rue » pour sa capacité à mobiliser les partisans de l’ex-président ivoirien à la tête du mouvement qu’il dirigeait alors, les « Jeunes patriotes ».

Ses détracteurs et les ONG internationales le considèrent comme un de ceux qui ont le plus contribué aux violences pendant la crise post-électorale de 2010-2011, née du refus de Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite face à Alassane Ouattara, qui avaient fait quelque 3.000 morts.

Il se dit aujourd’hui prêt « à servir d’instrument pour le retour de la paix dans notre pays », selon son communiqué.

SOURCE : AFP

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*