Café-cacao : La campagne de commercialisation 2022-2023 officiellement lancée à Kpalimé

Le ministre du commerce (au milieu), lors de la cérémonie

La campagne de commercialisation 2022-2023 du café et du cacao a été officiellement lancée jeudi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), lors d’une cérémonie présidée par le ministre du Commerce Kodjo Adedze.

Étaient également présents, le ministre chargé de l’agriculture, Antoine Gbegbeni et le secrétaire général du Comité de coordination pour les filières café et cacao (CCFCC), Enselme Gouthon.

Au Togo, le café et le cacao constituent, après le coton, des cultures traditionnelles d’exportation qui procurent d’importants revenus en devises.

Le lancement de la campagne de commercialisation intervient dans un contexte de hausse de la production, et surtout de bons résultats enregistrés à l’issue de la dernière campagne.

Pour la commercialisation au cours de la campagne 2021-2022, 3.200 tonnes de café et 5.500 tonnes de cacao ont été exportées, contre 2.000 tonnes (café) et 5.400 tonnes (cacao) la campagne précédente.

Les trois lauréats et les officiels

« La cérémonie de ce jour, s’inscrit dans la dynamique insufflée par le chef de l’Etat, pour faciliter et encourager les activités de production, de transformation et de mise sur les différents marchés, des produits locaux en général, et en particulier du café et du cacao », a souligné le ministre du commerce.

Ces dernières années, plusieurs actions ont été entreprises dans cette dynamique (appui à l’entretien, à la fertilisation, et à la protection phytosanitaire, régénération, installation de nouvelles plantations, entre autres), en dépit des aléas climatiques et le contexte difficile sur le plan mondial.

« On peut reconnaître que le résultat est plus avantageux. On espère avoir une meilleure situation », a précisé Enselme Gouthon (secrétaire général du CCFCC).

Toujours au cours de la même cérémonie, les trois cacaoculteurs togolais, lauréats du concours international +Cocoa of Excellence Award+ ont été honorés. FIN

De Kpalimé, Peter P. Maglé

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*