Bonne gouvernance: 32 maires de la région des Plateaux bien outillés à Atakpamé

Les participants à cette journée d'informations

32 maires venus de la région des Plateaux, ont été bien outillés sur la notion de la bonne gouvernance, lors d’une journée d’informations organisée jeudi à Atakpamé (environ 175 km au nord de Lomé) par une mission de la Commission Nationale du Mécanisme Africain d’Évaluation par les Pairs (CNMAEP).

Cette rencontre vise également à les encourager à une participation qualitative et quantitative au déroulement de toutes les activités qui seront menées dans le cadre de la mise en œuvre du processus du MAEP.

La séance a aussi permis aux participants, de disposer d’outils appropriés de prise de décisions pour impulser la mise en œuvre réussie dudit mécanisme au Togo.

Ainsi, ils ont approfondi leurs connaissances sur les différentes phases du MAEP et le niveau d’exécution atteint par le Togo.

Pr. Charles Kondi Agba (président de la CNMAEP) a outillé les participants sur cet instrument africain de promotion de la bonne gouvernance, notamment ses buts et ses objectifs, son importance pour tous les pays.

Il a convié les élus locaux des Plateaux à s’impliquer davantage dans le processus d’évaluation du Togo.

Mme Yawa Ahofa Kouigan (maire de la commune Ogou 1) a, dans son intervention, souligné que le bien-fondé de cette rencontre réside dans la responsabilité des maires à travailler pour contribuer au bien-être de leurs populations.

Vue partielle des participants à cette journée d’informations

Pour elle, les bénéficiaires de cette formation — y compris elle-même — doivent contribuer efficacement au dispositif inclus dans le MAEP.

Auparavant,  le Préfet de l’Ogou  Akakpo Edoh, s’était réjoui de la tenue de cette journée qui selon lui, va aider à l’éveil de conscience et á la pratique de la bonne gouvernance au Togo.

Pour lui, « accepter de se soumettre à des évaluations, suppose admettre des critiques et remarques, mais également accepter d’opérer des changements positifs en matière de gouvernance locale ».

Entamée lundi dernier dans le septentrion, cette mission prendra fin le 23 novembre prochain dans la région Maritime et du Grand Lomé.

En rappel, le Mécanisme Africain d’Évaluation par les Pairs (MAEP) a été créé en 2003 par le Comité des chefs d’État et de gouvernement, chargé de la mise en œuvre du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) comme un instrument d’autoévaluation volontaire de la performance des États membres en matière de gouvernance.

C’est un accord volontaire conclu entre les États africains pour évaluer et réviser systématiquement la gouvernance au niveau des Chefs d’État, afin de promouvoir la stabilité politique, l’intégration économique accélérée au niveau sous-régional et continental, la croissance économique et le développement durable. FIN

D’Atakpamé, Djibril KEROL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*