Interview exclusive de Joseph Weiss, l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, au terme d’une tournée à l’intérieur du Togo

Joseph Weiss, l’ambassadeur d’Allemagne au Togo a effectué du 6 au 10 mars, une tournée à l’intérieur du pays, périple au cours duquel, il a inauguré des projets financés par son pays en 2011 et visité d’autres retenus pour cette année.

Le diplomate allemand a également visité un certain nombre de sites allemands datant de la période coloniale.

Au terme de cette tournée, l’envoyé spécial de l’Agence Savoir News s’est rapproché de M.Weiss pour qui un ambassadeur ne doit pas rester dans son « bureau climatisé pour connaître un pays sur papier ».

Selon lui, « il reste encore beaucoup de choses à faire ». « J’ai vu que le Togo a du retard sur les voisins », a souligné M.Weiss.

Savoir News : Pourquoi cette grande tournée à travers certaines régions du pays?

Joseph Weiss : Un ambassadeur doit connaître les réalités sur le terrain. Il ne suffit pas de rester dans son bureau climatisé pour connaître un pays sur papier. Mais, il faut descendre sur le terrain soi-même, afin de toucher du doigt: les problèmes du pays, de la société et les besoins de la population. C’est pour cette raison que j’ai fait cette tournée qui est importante. A travers ce périple, j’ai pu connaître les projets allemands et également des allemands qui sont dans le pays.

Savoir News : Quelles sont les leçons à tirer de cette tournée?

Joseph Weiss J’ai vu qu’il reste beaucoup de choses à faire. Je suis passé par des routes qui sont très difficiles, j’ai partout entendu les problèmes que les gens ont, surtout avec l’eau. Il y a des problèmes d’électricité, d’initiatives privées, de motivation des gens à vraiment prendre leur destin en main. Il y a des usines qui ne marchent pas. Bref, il y a beaucoup de choses à redynamiser et à refaire. J’ai vu que le Togo a du retard sur les voisins.

Savoir News : La coopération entre le Togo et l’Allemagne est maintenant redynamisée. Quels sont les projets en vue?

Joseph Weiss La coopération allemande va commencer. On est au début; et après 20 ans, c’est difficile de mettre en place un système avec lequel, on n’a pas travaillé pendant cette période. C’est dire que toute la coopération est à réinventer, un partenariat à rétablir et ça prend du temps. Mais, tout ce que j’ai vu: c’est la bonne volonté des gens. Les Togolais sont très ouverts, très favorables à notre intervention. Et moi, je suis sûr qu’on va mettre en place, quelque chose pour toucher les vrais problèmes du pays. Et on a déjà retenu des projets dans certains secteurs tels que la décentralisation, la bonne gouvernance, l’agriculture et le développement rural, la formation professionnelle et l’emploi des jeunes. Je crois que ce sont de bons secteurs. Maintenant, avec l’aide de tout le monde, nous allons mettre en œuvre les projets concrets pour travailler. Et il y a justement une mission de la Société allemande de coopération internationale (GIZ) pour faire ce travail en étroite concertation avec le gouvernement togolais.

Savoir News : Durant votre tournée, vous avez sûrement recensé certains projets. Quels sont les projets retenus pour être financés en 2012? Et leurs particularités?

Joseph Weiss L’Ambassade d’Allemagne va financer la construction d’un pont à Sokodé qui va désenclaver tous les quartiers environnants. Et je crois que c’est un bon projet, car sans le pont, les enfants ne vont pas à l’école en tant de pluie et pas de marchandises qui passent. A Dapaong, il y a le Centre de presse, qui est aussi un besoin pour la zone où peu d’informations sortent. Je crois que ce sont deux projets concrets. Il y en a d’autres. Vous avez, vous-mêmes vu sur le terrain, à quel point, les femmes s’engagent et le dynamisme qu’elles utilisent pour le développement de leurs localités.

Savoir News : Quelles sont les autres localités du pays où vous comptez mener des actions?

Joseph Weiss : L’Ambassadeur d’Allemagne doit s’occuper de toutes les régions du Togo. Il n’y a pas une zone privilégiée. Il y a des zones qui ont été désavantagées dans le passé et la région des Savanes en est sûrement l’exemple. La Coopération va travailler dans toutes les mesures. Par exemple, la décentralisation n’est pas seulement quelque chose pour le Nord ou le Sud, c’est pour tout le Togo.

Savoir News : Quel message avez-vous à l’endroit des autorités togolaises ?

Joseph Weiss: Si tout le monde est de bonne volonté, on peut vraiment faire quelque chose en très peu de temps. Et, moi je l’espère. FIN

Propos recueillis par Lambert ATTISSO

Savoir News, La Maison de L’INFO

www.savoirnews.net, le meilleur site Internet de l’année 2011