Covid-19/Mesures non-observées dans des écoles: Le gouvernement prend le taureau par les cornes au Bénin

Vue partielle des acteurs de l'éducation, lors de la rencontre

Les autorités béninoises ont décidé de prendre le taureau par les cornes, suite à la non-observance des mesures de protection contre la propagation de la pandémie du coronavirus dans certains établissements scolaires par des élèves et enseignants.

Benjamin Hounkpatin (ministre de la santé) et Mahougnon Kakpo (ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle) ont rencontré mercredi, des chefs d’établissements secondaires et directeurs départementaux des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, afin de les informer des nouvelles décisions prises par le gouvernement.

Intervenant, le ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle a rappelé les mesures prises par le gouvernement au début de cette pandémie au niveau du secteur de l’éducation, afin d’éviter la propagation dans les établissements scolaires.

Les autorités béninoises avaient mis à la disposition des écoles, des dispositifs de lavage de mains, des masques à chaque élève, enseignants et au personnel de l’administration scolaire.

Ensuite, des notes ont été prises par le ministre pour permettre aux élèves et enseignants de savoir la conduite à tenir au sein des établissements scolaires.

« Mais, nous avons fait l’amer constat que dans nos établissements, malgré les dispositions prises par le gouvernement et la sensibilisation active qui se fait autour de cette crise sanitaire, ces mesures ne sont pas respectées dans nos établissements scolaires », a déploré M.Kakpo.

Le gouvernement tape du poing sur la table

Ce dernier a informé l’assistance des décisions prises pour faire respecter les mesures de lutte contre la propagation de la Covid-19.

Les directeurs départementaux des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle sont appelés à « reprendre les tournées au sein des établissements pour vérifier le respect de toutes les mesures prises par le gouvernement et donner des demandes d’explication aux chefs d’établissement qui ne suivront pas les instructions ».

Vue de la salle, lors de la rencontre

Ils sont tenus de veiller « au bon fonctionnement des comités installés au sein de chaque établissement en vue de faire respecter ces mesures ».

Il leur a été également demandé d’élaborer des messages à caractère pédagogique qui seront envoyés dans les tous les établissements pour l’intensification de la sensibilisation.

La situation « reste préoccupante »

Selon le ministre de la santé, « si la situation semble maîtrisée, elle reste préoccupante ». L’augmentation des nombres des cas ces derniers jours, selon lui, est liée sûrement à la baisse de la température qui est en rapport avec la saison des pluies qui vient de commencer.

Benjamin Hounkpatin a surtout rappelé l’importance des mesures barrières : le port obligatoire et permanent des masques à l’école comme hors de l’école, le lavage des mains plusieurs fois au cours de la journée, et le respect de la distanciation sociale.

« Les enseignants doivent inculquer cela à tous les élèves, car c’est une mission qui sauve la Nation », a-t-il martelé.

Précisons que le Bénin a enregistré 1.017 cas dont 14 décès, selon les chiffres officiels publiés jeudi soir à la télévision nationale, par le ministre de la santé. 288 personnes sont guéries et 715 autres sont sous traitement.

Ce petit pays de l’Afrique de l’ouest a enregistré son premier cas de coronavirus le 16 mars. FIN

De Cotonou, Miracle JODEL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*