Bénin/Coronavirus : Mise en œuvre des mesures spécifiques au secteur agricole, le FNDA signe des accords avec les banques et SFD

Échange des documents

Une cérémonie de signatures d’accords s’est déroulée à Cotonou en milieu de semaine d’une part entre le Fonds National de Développement Agricole (FNDA) et l’Association Professionnelle des Banques et Établissements Financiers (APBEF), et d’autre part entre le FNDA et l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés (APSFD), action qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des mesures spécifiques au secteur agricole pendant cette période de Covid-19.

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche Gaston Cossi Dossouhoui.

Les mesures spécifiques au secteur agricole, ont un coût total de 100 milliards de francs CFA répartis ainsi qu’il suit :

– 50 milliards de francs CFA destinés à refinancer les banques et les SFD sur la base de leurs portefeuilles de crédits agricoles.

– 35 milliards de francs CFA destinés à garantir à 50% les prêts des promoteurs et entrepreneurs agricoles.

– 15 milliards de francs CFA pour la bonification des taux d’intérêt des crédits mis en place au profit des bénéficiaires.

Selon le ministre, c’est une première au Bénin et dans la sous-région ouest africaine, ces mesures qui donnent une nouvelle dimension au FNDA notamment en son guichet 3 « accès aux services financiers ».

Vue partielle de l’assistance, lors de la cérémonie

Pour Valère Houssou (Directeur Général du FNDA), la présence massive des responsables au haut niveau des banques et SFD, témoigne de la volonté qu’ensemble, les acteurs peuvent transformer l’agriculture béninoise en innovant à travers les instruments financiers.

Ces mesures constituent « un signal fort, un changement de paradigmes de notre modèle économique », a pour sa part salué Lazare Komi Noulekou (Président de l’APBEF).

Il a réitéré l’engagement des banques et établissements financiers à jouer parfaitement et professionnellement la partition que met à leur charge, la signature de l’accord-cadre entre le FNDA et leurs structures.

Rappelons que le FNDA a été restructuré en 2017 par le gouvernement. Instrument public majeur de financement du secteur agricole au Bénin, il intervient comme un catalyseur de l’investissement privé dans le secteur agricole. FIN

De Cotonou, Miracle JODEL

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*