Approvisionnement en eau potable dans les Savanes : Plusieurs projets réalisés ou en cours d’exécution (REPORTAGE)

Le château d'eau de Nagbeni

Une équipe de mission du ministère en charge de l’Eau et de l’Hydraulique Villageoise (MEHV), conduite par Ladani Légua (chargé de mission du ministre) a visité du 17 au 19 juillet, plusieurs sites d’exécution de projets d’approvisionnement en eau potable dans la région des Savanes (Nord).

L’équipe s’est rendue à Nagbéni (préfecture de l’Oti), Dalwak (dans le Tône) et à Mandouri (dans le Kpendjal).

Elle était accompagnée des hommes des médias public et privé de la région et d’ailleurs. Cette visite est l’une des étapes d’une tournée nationale de presse, qui s’inscrit dans le cadre des activités de communication dudit ministère. Elle entre aussi dans la mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale assignée à ce ministère.

L’objectif est de faire connaître les différents projets réalisés ou en cours de réalisation en zone rurale, semi urbain et urbain en vue de rendre plus visibles les actions gouvernementales en matière de l’eau.

La visite vise également à permettre aux professionnels des médias, de mieux maîtriser le secteur, afin de donner la bonne information aux populations bénéficiaires. C’est aussi l’occasion pour toute l’équipe de constater sur le terrain l’état d’avancement des chantiers et leur impact sur le quotidien de la population.

Plusieurs projets visités

La visite a démarré dans le canton de Nagbéni dans le cadre du Projet d’hydraulique multi usage où les travaux sont presque achevés.

La délégation sur la rivière de Kpendjal

Sur le site, plusieurs travaux sont réalisés dont le point de captage d’eau (forage), la construction du château d’eau de 50m3, l’installation de 11 bornes fontaines fonctionnelles qui dessert plus de 5500 personnes, un périmètre de 28 ha en cours d’aménagement pour la culture de contre saison. Financé par l’UEMOA, le coût global de la réalisation s’élève à 1,125 milliard de F.CFA.

Au niveau du barrage de Dalwak, plusieurs travaux ont été menés dans le cadre du Projet Eau et Assainissement au Togo phase 1 (PEAT-1). Ce projet est mis en œuvre dans les villes d’Atakpamé et de Dapaong pour une somme totale de 5 milliards 212 millions de F CFA sur financement de l’Union Européenne (UE). Sur ce site, les travaux sont réalisés à 100% durant 72 mois (2015-2021).

Ils ont consisté à la protection de la digue, la construction des ouvrages de franchissement sur la conduite DN400, la réalisation de 1106 branchements, l’extension de 7,5km de réseau d’eau potable et la réhabilitation de certains équipements électroniques de la station de traitement. Il vise à améliorer les conditions de vie des populations à travers l’accès durable aux services de base d’eau potable.

A Mandouri, le Projet d’amélioration des conditions sanitaires en milieu rural et scolaire dans la région des Savanes (PASSCO II) en cour de réalisation va permettre de faire 200 nouveaux forages, de réhabiliter 100 et de construire 100 latrines pour plus de 75000 personnes bénéficiaires pour un montant de 6.000.000.000 F CFA.

Il est financé par l’Agence Française de Développement (AFD). La visite a permis à la délégation de constater plusieurs difficultés, notamment le manque d’eau dans le sous-sol dont le forage fait parfois plus de 300 mètres.

La délégation s’est rendue sur la rivière Kpendjal pour constater la disponibilité de l’eau, visiter un forage à sec, un poste d’eau autonome muni d’un polytank à 1000 litres avec 2 bornes fontaines qui dessert plus 1200 personnes.

La digue renforcée du barrage de Dalwak

Le projet d’hydraulique villageoise BID UEMOA est aussi en cours de réalisation partout dans la région. 35 nouveaux forages, 11 mini AEP et 20 latrines sont inscrits dans ce programme avec un coût global de 6,250 milliards de F CFA.

Un nouveau projet bientôt lancé

Il faut noter que, pour résoudre efficacement les problèmes d’eau dans la région des Savanes, un nouveau projet sera lancé prochainement.

Il s’agit du Programme National de Développement secteur eau (PND-Eau) qui bénéficie du financement de l’AFD.

Ce projet qui cible les populations les plus exposées en période de saisons sèches dans la région, permettra d’alimenter les villes de Tandjouaré, Cinkassé et de Korbongou à travers l’extension des installations du barrage de Dalwak. Ce barrage a une capacité de 10.000.000m3, alors que seulement 2.000.000m3 sont exploités.

Il permettra aussi de faire le captage d’eau sur la rivière Kpendjal, afin d’alimenter toute la ville de Mandouri en eau potable.

Ce projet va également renforcer et étendre les infrastructures d’alimentation en eau potable de Gando dans la préfecture de l’Oti.

A l’issue de cette visite, le chargé de mission du ministre de l’Eau et l’Hydraulique Villageoise, chef de la délégation a remercié le gouvernement et ses partenaires pour tous les efforts fournis en matière de l’eau au Togo.

L’eau potable dans une borne fontaine à Nagbéni

Ladani Légua a exprimé sa satisfaction notamment au niveau et la qualité de toutes les réalisations dans la région des Savanes en vue de l’approvisionnement en eau potable à toute la population.

Il a exhorté les hommes de médias à accompagner le ministère en apportant les bonnes informations à la population, en éduquant et en sensibilisant les bénéficiaires pour la protection de toutes ces infrastructures qui sont désormais leur propriété. FIN

De Dapaong, Julien SAMA

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*