Administration communale/Participation citoyenne: Les maires, secrétaires généraux et cadres du ministère des droits de l’homme en formation à Kara (Nord)

Les participants

Les maires, secrétaires généraux et cadres du ministère des droits de l’homme ont entamé ce jeudi à Kara (environ 420 km au nord de Lomé), un atelier régional de renforcement de capacités sur l’administration communale, la participation citoyenne et la redevabilité.

En effet depuis quelques années, le Togo s’est lancé dans la décentralisation au lendemain des élections locales qui ont installé les maires à la tête des 117 communes du Togo.

Depuis lors, le gouvernement et ses partenaires, en l’occurrence la république fédérale d’Allemagne, travaillent d’arrache-pied pour accompagner les administrations communales dans leur fonctionnement.

C’est dans le souci de voir les administrations communales fonctionner efficacement, de façon inclusive, participative et transparente, que le Programme Décentralisation et Gouvernance (PRODEG IV) a initié cet atelier de deux jours.

La table d’honneur, à l’ouverture de l’atelier

Les participants seront outillés notamment sur les nouvelles stratégies de gestion de l’administration (bonnes pratiques). Ils auront à la fin, une meilleure compréhension des différents organes de l’administration et leur fonctionnement.

« Au terme de ces deux jours, nous aurons à entretenir les maires, les adjoints aux maires, les secrétaires généraux, ainsi que les membres des commissions permanentes sur neuf modules, notamment la maîtrise de base communale, la redevabilité, la participation citoyenne, la communication numérique, et d’autres nouveaux modules transversaux. De façon globale, il est question d’entretenir ces autorités locales, sur les questions d’administration locale, des questions de développement, et surtout les bonnes pratiques. Car, l’État à travers la décentralisation, leur a transmis certaines compétences pour combler les attentes des populations », a déclaré Pascal Edoh AGBOVE (Consultant/facilitateur).

Dans son allocution de circonstance, Francis NADJOMBE (chef d’antenne de PRODEG IV de la région de la Kara) a fait la genèse du ProDeGoL qui a accompagné les communes jusqu’à la naissance du PRODEG IV.

« La coopération Germano-togolaise est entrée depuis juin 2021 dans une nouvelle forme d’appui, celle du partenariat pour les réformes. Dans le cadre de ce partenariat, l’Allemagne s’engage à accompagner le Togo dans trois domaines : climat des affaires et investissements, transformation agro-industrielle et la bonne gouvernance et le développement des territoires », a-t-il expliqué.

Vue partielle des participants

Pour lui, « l’appui à ces trois axes qui font partie des priorités du gouvernement inscrites dans la feuille de route 2020-2025, permettra d’améliorer les conditions nécessaires à l’accroissement des investissements privés, au développement économique durable et à la promotion de l’emploi ».

« Le présent atelier s’inscrit dans l’un des paquets d’activités planifiées », a précisé M.NADJOMBE.

De son côté, PIDABI Baoubadi (maire de la commune de Kozah 1) s’est réjoui de cette nouvelle phase de la coopération qui se met en place au profit des administrations communales du Togo.

« Nous sommes les pionniers et nous ne maîtrisons pas encore tout. Nos administrations communales doivent être transparentes, réformées et surtout renforcées. Donc, cet atelier vient à point nommé », a-t-il salué. FIN

De Kara, Peter MALOUMBA pour Savoir News

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*