9ème édition du concours d’Art oratoire des Universités Privées et Publiques : Mlle Abidé Aguim sacrée meilleure oratrice

Mlle Abidé Aguim

La 9ème édition du Grand Concours d’Art Oratoire de l’Université de Lomé a connu sa lauréate vendredi, Mlle Abidé Aguim, étudiante à l’École Supérieure d’Administration et de Gestion Notre Dame de l’Église (ESAG-NDE).

Mlle Makafui Dédévi Date (École Supérieure des Assistants Administratifs /ESAAd) et Mlle Aimée Dis’rama Gnassingbé (Faculté des Sciences de l’Université de Lomé) ont remporté les 2ème et 3ème prix.

Ce Grand Concours d’Art Oratoire s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet promotion des produits locaux à travers la restauration sur les marchés de masse et institutionnels (PARMI).

L’Organisation pour l’Alimentation et le Développement Local (OADEL) passe par ce concours organisé par le Club UNESCO de l’Université de Lomé (CUE-UL), pour sensibiliser les étudiants sur les enjeux du consommer local et du droit de l’alimentation.

Il s’agit de la plus grande compétition universitaire d’art oratoire qui met en scène le leadership féminin et redynamise le talent d’initiative chez ces dernières.

Mlle Abidé Aguim, recevant son prix

« Le Concours d’Art Oratoire, vise à commémorer la journée de la femme, parce que dans le temps, on voit que toutes les femmes n’ont pas accès à l’école jusqu’à parvenir à l’Université. Mais aujourd’hui, il y a eu beaucoup de prouesses été faites. Pour donner la place à la femme de s’exprimer, le club UNESCO a instauré ce concours pour que ces filles puissent parler ouvertement de tout ce les femmes peuvent dire entre elles », a expliqué Mme Sara-Julie Akouavi Galley (Présidente du Club pour l’UNESCO, Étudiante à l’Université de Lomé).

Loin d’être une compétition, ce concours vient former et sensibiliser la jeune étudiante sur sa réelle participation et son rôle à jouer pour l’édification de la nation.

Au total neuf candidates ont pris part à cette finale. Devant un jury composé de deux membres, tour à tour, chacune des candidates finalistes a eu droit à cinq minutes chrono pour argumenter sur le thème général de la Journée Internationale de la Femme (JIF) : « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ».

Sensibiliser les étudiants sur les enjeux de la consommation locale

Cette année, OADEL passe par cette neuvième édition pour sensibiliser les étudiants sur les enjeux de la consommation locale.

« Pour OADEL, nous menons un projet pour la promotion de la consommation locale à travers la restauration des produits locaux sur les marchés de masse et institutionnels. Dans le cadre de ce projet, nous avons travaillé avec le restaurant universitaire pour qu’il intègre les produits locaux à ces menus et permettre ainsi aux étudiants de pouvoir consommer local. Nous avons également travaillé avec le club UNESCO qui nous a approchés au cours de ce Concours d’Art Oratoire qu’il organise, afin de pouvoir parler aux étudiants sur l’importance et les enjeux de la consommation local », a souligné Kossi Atsou Kegloh (Coordonnateur des programmes de l’OADEL).

La finale de ce Concours d’Art Oratoire a été précédée de deux jours de formations des candidates sur le leadership féminin et la consommation locale. Les différentes lauréates ont reçu une attestation de participation à ladite formation signée par le Directeur du club de l’Université, des prix avec une enveloppe et des trophées.

Mlle Abidé Aguim et les deux autres gagnantes

« Je suis très émue et heureuse parce que je n’ai jamais pu croire que j’allais remporter la 9ème édition de ce Grand Concours d’Art Oratoire, surtout en voyant les compétences de nos aînées de l’année passée. Éventuellement, ils nous ont coachées et je suis fière de les avoir honorés. Pour ce soir, j’ai eu l’honneur d’être l’élue et j’en suis fière, mais les autres candidates n’ont pas démérité », a confié la lauréate.

Pour moi, a-t-elle poursuivi, l’Art Oratoire est une passion.

« J’ai commencé il n’y a pas longtemps, mais je compte aussi me perfectionner, ne pas m’arrêter à cette compétition et pourquoi pas former des filles de mon âge après », a-t-elle conclu.

Notons que le Grand Concours d’Art Oratoire est une initiative du club UNESCO de l’Université de Lomé depuis 2011. FIN

Bernadette AYIBE

www.savoirnews.tg, l’info en continu 24H/24.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*