19è réunion/Ministres du Conseil de l’entente: Les activités des dix dernières années passées au peigne fin à Lomé

Robert Dussey (à droite), lors de la rencontre

Le Conseil des Ministres du Conseil de l’Entente, a tenu ce mercredi à Lomé sa 19è réunion ordinaire, rencontre au cours de laquelle les activités menées par la plus vieille organisation ouest-africaine ces dix dernières années, ont été passées au peigne fin, a constaté l’Agence Savoir News.

La rencontre qui intervient, après les assises des experts, a été présidée par le ministre togolais des affaires étrangères, Robert Dussey.

Ces dix dernières années, le Conseil de l’entente a mené plusieurs activités, selon le tableau dressé à l’issue de cette réunion.

« Au niveau de la coopération politique, le Conseil de l’entente a participé à l’observation de plusieurs élections. Nous avons aussi recommandé aux Etats, de prendre à leur compte, les bonnes pratiques en matière de décentralisation et de l’ouverture de l’espace médiatique dans les différents Etats », a souligné Patrice Kouamé (secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente ».

« Au niveau du développement, le conseil de l’entente a mené diverses actions de terrain, en faisant des forages pour les populations, en électrifiant des villages en énergies solaires, en construisant des écoles et aussi des centres de santé etc… », a-t-il ajouté.

Selon le ministre des affaires étrangères, la rencontre de Lomé a permis une fois encore, de faire le point sur les actions et de formuler des recommandations pour la relance de certains de nos projets phares de l’organisation sous-régionale.

Et comme projets, Robert Dussey a cité le programme immobilier, le programme d’électrification à base de source d’énergie renouvelable, la tour entente d’Abidjan ou encore le Mall de Niamey.

Robert Dussey (à gauche), lors de la rencontre

« Avec la crise sanitaire que nous traversons et ses conséquences sur les plans économique et social, les idéaux et la vision du Conseil de l’entente demeurent aujourd’hui plus que pertinents. Et il nous appartient d’en faire des instruments d’intégration performants et de résilience au service de l’épanouissement de chacune de nos populations », a martelé le chef de la diplomatie togolaise.

Notons qu’au cours de la rencontre, Patrice Kouamé a passé le témoin à Marcel Amon Tanoh, qui devient le nouveau secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente.

Rappelons que le Conseil de l’Entente, créé en 1959, regroupe cinq pays de la sous-région ouest africaine : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Niger et Togo.

Il a pour objectif notamment d’assurer la paix, la sécurité et la stabilité des Etats membres et de promouvoir une intégration politique et culturelle plus étroite et plus dynamique entre les Etats membres, sur la base de la fraternité et de la solidarité. FIN

Junior AUREL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*