Yves Dossou : « La 4e édition du FSSTT a apporté beaucoup d’innovations »

Officiellement ouvert dimanche dernier à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), le 4e Forum Solidarités Sociales des Travailleurs du Togo (FSSTT) va s’achever ce mercredi. A quelques heures de la clôture, Yves Dossou, le Coordonnateur de l’Ong, Solidarité Action pour le Développement Durable (SADD) – organisatrice de la rencontre – dresse un bilan positif et nourrit l’espoir qu’avec ce forum, beaucoup de choses vont changer.

Savoir News : La 4e édition du forum solidarités sociales (FSSTT) va fermer ses portes à Kpalimé. Quel bilan faites-vous en termes d’avancées après trois éditions ?

Yves Dossou: Je dirai un bilan positif d’autant plus que, toutes les organisations qui sont invitées, ont répondu massivement à notre invitation. Et je peux dire que les débats, les réflexions et les analyses ont été de très bon niveau. Des recommandations sont en train d’être faites pour les transformations sociales auxquelles le peuple aspire. Le sérieux avec lequel les gens ont travaillé pendant ses trois jours, démontrent de la volonté des participants de voir changer ce pays. Vous savez, la philosophie de ce forum, c’est qu’un autre Togo est possible et si nous sommes portés par cette philosophie, je crois que le concours de tous permettra de changer les choses comme prévu. Les thèmes qui sont abordés ne concernent pas seulement les problèmes sociaux, mais nous avons abordé les grands enjeux nationaux. Si je prends la question du cadre permanent du dialogue politique, l’exemple de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR), le thème de la modernisation de la justice au Togo, c’est quand même des grands enjeux sur lesquels, tous les fils et filles du Togo, sont très attentifs. J’espère que, tous les problèmes liés à ces enjeux seront résolus et que le Togo connaîtra un avenir meilleur.

Savoir News: Quelle comparaison pouvez-vous nous faire de la qualité des débats eu égard aux précédents forums ?

Yves Dossou : Je crois que le processus se cristallise et ça explique le niveau des participants et la qualité du débat qui s’ensuit. Comme je viens de le dire, les associations, les organisations de la société civile sont représentées au plus haut niveau et donc ça a fait que, la qualité du débat est de très bon niveau. Par rapport aux précédents forums, je crois que l’expérience a démontré que, la 4e édition du FSSTT est plus marquée par la qualité. Moi je crois que, cela fait quand même la différence et j’ose croire que, la 5e édition sera de très bonne qualité et que les actions qui s’ensuivront, permettront de corriger les choses dans notre pays.

Savoir News: En quoi les recommandations du forum vont contribuer aux réalités des travailleurs du Togo?

Yves Dossou : Oui, sur la question du dialogue social, ce que nous espérons, c’est que la prise de conscience née de ce forum social, permettra aux organisations syndicales de mettre en branle, des actions permettant de lancer le dialogue social dans les entreprises, parce qu’on a l’impression que le dialogue se fait au niveau du Conseil National du dialogue social et que dans les entreprises, le dialogue social entre employeurs et employés n’existe pas. Il revient aux organisations syndicales représentées ici, de faire en sorte que, le dialogue social devienne une réalité dans les entreprises non seulement au niveau de Lomé, mais dans la région Maritime et les autres régions du Togo pour la paix sociale et la restauration sociale que nous prônons, nous voulons de tous nos vœux, deviennent une réalité. Le travail décent ne peut pas se réaliser sans le dialogue social. Avec le dialogue social, on peut régler beaucoup de problèmes et la prospérité économique et sociale, sera au bout du compte. Au-delà de cet aspect, il y a la question de la protection sociale. Il y a eu des innovations majeures dans le nouveau code sécurité sociale, mais il faut aussi faire en sorte que, les textes qui sont pris, soient appliqués etc.

Savoir News : Au sujet des questions d’intérêts nationales, certains observateurs estiment qu’en mettant ses questions au cœur des communications du forum, les débats semblent être politisés. Que dites-vous ?

Yves Dossou : Je ne suis pas tellement de cet avis, mais je sais que les sujets sont abordés avec beaucoup de passion. C’est là où le problème se pose, parce que tout citoyen est appelé à participer à la vie politique de son pays, dire ce qu’il pense de la politique nationale. Je crois que, cette liberté d’expression qui se pratique dans ce forum, ce n’est pas un débat politisé mais un débat qui se fait avec passion. C’est là où il faut attirer l’attention des uns et des autres, à faire en sorte que, nous puissions aller au-delà de nos passions pour que nous puissions dire les choses telles qu’elles se passent.

Savoir News : Quelle différence dans l’organisation de cette quatrième édition du FSSTT?

Yves Dossou : La 4e édition a apporté beaucoup d’innovations. C’est la participation du patronat et des partis politiques. Ce qui fait qu’aujourd’hui, le FSSTT se fait avec des acteurs politiques, de la société civile, du monde syndical et du gouvernement. Toutes les entités sont représentées en quelque sorte. Selon l’esprit même du forum, vous pouvez comprendre que cet ensemble d’acteurs qui se retrouvent, réfléchissent; cela implique n’est-ce pas, forcément le changement que nous escomptons. FIN

De Kpalimé, Lambert ATISSO

Savoir News, une équipe jeune et dynamique

www.savoirnews.net, l’info en continu 24/24H