Université de Kara: Des étudiants en planification à l’école des principes de gestion des finances publiques

Photo de famille de ces étudiants.

Quelque 70 étudiants de la première promotion du Programme de master en planification du développement à l’université de Kara (environ 420 km au nord de Lomé), ont entamé ce lundi, deux jours de formation sur les principes de gestion des finances publiques, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du directeur de cabinet de la primature Simfeitcheou Pré, du doyen de la FASEG Prof. Johnson Assan Kouwawo, ainsi que des enseignants chercheurs qui interviennent dans les programmes de planification.

Initiée par l’université de Kara en partenariat avec le gouvernement togolais et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), cette rencontre est axée sur le thème: « Théories économiques et prévisions budgétaires ».

La rencontre s’inscrit dans le cadre des activités pédagogiques prévues par l’équipe pédagogique du Master en planification.

Pendant deux jours, une dizaine de modules seront développés: l’introduction à la gestion des finances publiques, le budget en tant qu’instrument de politique, la préparation du budget annuel, la gestion efficace des ressources, l’analyse et la gestion des risques budgétaires etc…

Cette formation est dirigée par Dr. Jules Tapsoba, représentant résident du Fond Monétaire International (FMI) au Togo.

Selon ce dernier, « l’objectif de ce séminaire est d’expliquer à ces étudiants, la gestion des finances publiques. Nous allons leur expliquer comment on élabore un budget depuis le début, et comment l’implémenter, et encore comment l’évaluer pour le bien-être des populations ».

A l’ouverture des travaux, le président de l’université de Kara Prof. Sanda Komla a souligné que le gouvernement togolais est décidé à valoriser la jeunesse à travers la formation, afin d’avoir des ressources humaines de qualité et beaucoup plus pratiques.

« C’est ce qui explique l’introduction des filières techniques et professionnelles à l’Université de Kara. La formation se fait non seulement en salle, mais aussi et surtout sur le terrain », a-t-il précisé.

Prof. Sanda Komla a saisi l’occasion pour inviter les étudiants à éviter les tensions sur le campus pour mieux accompagner l’Université à relever les défis auxquels, elle fait face. FIN

De Kara, Peter MALOUMBA

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*