UE/ACP/Accord post-Cotonou : Poursuite des négociations à Kingston

Robert Dussey et Mme Kamina Johnson Smith, son homologue de la Jamaïque, en discussions.

Les négociations entre l’Union européenne (UE) et le groupe des pays ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) en vue d’un nouveau partenariat ambitieux, se sont poursuivies ce lundi à Kingston (capitale de la Jamaïque), a appris l’Agence Savoir News de source officielle à Lomé.

Cette rencontre intervient, après les assises de N’Djamena (Tchad), tenues début avril et qui ont permis aux deux parties de boucler le 2è cycle des négociations.

Robert Dussey (ministre togolais des affaires étrangères et chef et négociateur en chef des pays ACP) participe aux travaux.

Dans son intervention, le chef de la diplomatie togolaise a fait le point des tractations menées  depuis le 30 mai 2018 à Lomé, à la suite de l’adoption du mandat de négociation d’un nouvel accord de partenariat avec l’Union européenne par les ACP lors de la 107ème session du Conseil des ministres ACP, la réunion inaugurale du groupe de négociation central des ministres ACP.

« En dépit des progrès réalisés, les deux parties ont reconnu la nécessité d’accélérer les négociations afin de conclure le gros des négociations d’ici l’été 2019 », a-t-il souligné.

Depuis que les pays ACP ont adopté le principe de décentralisation des négociations au niveau des piliers régionaux, a précisé M.Dussey, « chacune des entités membres composant notre organisation est tenue de faire face à sa responsabilité historique ».

M.Dussey (à droite), lors des travaux.

Le nouvel accord comportera trois partenariats régionaux : Partenariat Afrique-UE, partenariat Caraïbes-UE et partenariat Pacifique-UE, avec un socle commun applicable à tous.

Signé le 23 juin 2000 à Cotonou et révisé deux fois (le 25 juin 2005 à Luxembourg et le 22 juin 2010 à Ouagadougou), l’Accord qui lie les ACP à l’UE arrive à expiration en février 2020. Un nouvel accord sera signé la même année

Les négociations en vue d’un nouveau partenariat entre les pays ACP et l’UE ont été lancées à New York le 28 septembre 2018 en marge de l’Assemblée générale des Nations unies. Les deux premières séries de négociations ont principalement porté sur le socle commun au niveau UE-ACP.

Ce socle regroupe les valeurs et les principes autour desquels se rassemblent l’UE et les pays ACP. Il indique également les domaines stratégiques prioritaires dans lesquels les deux parties envisagent de travailler ensemble à titre prospectif.

Outre ledit socle, le futur accord comportera également trois piliers régionaux orientés vers l’action, chacun d’entre eux se concentrant sur les besoins propres à une région.

L’UE et les pays ACP chercheront, dans le cadre du futur partenariat, à renforcer leur coopération politique sur la scène internationale. Ensemble, ils représentent plus de la moitié de l’ensemble des pays membres des Nations unies et plus de 1,5 milliard de personnes. FIN

Junior AUREL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*