TéléFood 2019 : 800 millions pour accompagner 1.000 jeunes et femmes entrepreneurs

Noël Koutéra Bataka.

Environ 800 millions de F.CFA seront mobilisés pour le TéléFood 2019, afin d’accompagner 1.000 jeunes et femmes entrepreneurs, a souligné ce mardi Noël Koutéra Bataka (ministre de l’agriculture, de la production animale et halieutique).

« Notre objectif, c’est d’atteindre 800 millions de F.CFA pour accompagner 1.000 entrepreneurs qui sont déjà mobilisés. Nous avons ciblé la préfecture de Kpélé où nous sommes dans un bassin de production avec un énorme potentiel, mais qui n’est pas totalement valorisé. A côté, nous avons des poches d’insécurité alimentaire. Donc, il est question de démultiplier le potentiel de ce bassin, en accompagnant des producteurs qui ont déjà été identifiés », a expliqué le ministre sur Kanal Fm.

« Ce sont des femmes qui font la transformation du riz, ce sont des jeunes qui font de la restauration que nous voulons accompagner, ce sont des femmes qui font le commerce que nous voulons accompagner pour développer leur potentiel entrepreneurial et assurer la disponibilité des aliments en qualité et en quantité dont la population a besoin, non seulement dans Kpélé, mais dans toute la région où on a encore quelques poches d’insécurité alimentaire », a-t-il ajouté.

TeleFood est la campagne annuelle d’émissions télévisées, de concerts et autres manifestations, lancée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en 1997. Elle a pour vocation de contribuer à la réduction du nombre de personnes qui souffrent de la faim dans le monde.

Les fonds recueillis par TeleFood vont directement — sans aucune dépense administrative — aux fermiers pauvres pour les aider à produire une nourriture adéquate et suffisante pour leurs familles.

Ainsi, TeleFood donne aux paysans pauvres, les moyens de cultiver, faire de l’élevage, pêcher, traiter les produits agricoles pour les vendre au meilleur prix. L’argent est utilisé pour acheter des fertilisants, des pompes d’irrigation, des silos ou des fours pour la fumaison du poisson.

« C’est une opération citoyenne. Nous voulons que chaque Togolais se sente concerné par cette opération en faisant un don sur les numéros de comptes bancaires ou par Flooz et Tmoney. Chaque Togolais, quel que soit le montant qu’il a, peut contribuer à la réalisation de cette opération », a précisé Noël Koutéra Bataka.

Le ministre a invité les sociétés à apporter également leurs contributions, en finançant cette opération : « C’est une opération gagnant/gagnant pour tous les acteurs qui y contribuent ».

Le ministre a surtout rassuré les togolais : « Il y aura des comptes. Nous avons prévu de faire une opération médiatique, afin de présenter toutes les entrées de fonds ». « Les réalisations seront aussi présentées, afin de permettre à tous les donateurs de suivre, à l’aide des plateformes et applications numériques qui seront développées. Les médias vont également relayer toutes les informations liées à cette information », a-t-il précisé, avant de lancer : »osons soutenir ces 1000 entreprises pour contribuer à la réalisation de la faim zéro dans le monde ».

En rappel, TeleFood a permis — depuis le lancement — de recueillir plus de 9 millions de dollars et plus de 1000 micro-projets répartis dans plus de 100 pays  financés par les fonds TeleFood, selon les statistiques de la FAO.

Le coût maximum d’un projet TeleFood est de 10000 dollars. Les projets sont de dimension et de coût limités, mais n’en ont pas moins une incidence considérable. FIN

Junior AUREL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*