Tabaski : Des milliers de musulmans à la grande prière à la place de château à Kpalimé

Vue des fidèles musulmans, lors de la prière.

La communauté musulmane de Kpalimé et de ses environs ont célébré dans la joie, la fête de l’Aïd El Kébir à travers la grande traditionnelle prière dimanche sur la place du grand marché de château de Kpalimé (environ 120 Km au Nord de Lomé), a constaté une journaliste de l’Agence Savoir News.

La grande prière dirigée par l’Imam principal de la ville de Kpalimé, El Hadj Inoussa Salifou, s’est déroulée en présence du préfet de Kloto, Assan Koku Bertin  entouré des responsables administratifs et des forces de l’ordre et de sécurité. Des représentants des partis politiques, des dignitaires musulmans ainsi que des chefs de service de la préfecture ont également pris part à cette grande prière.

A l’occasion, l’Iman a exhorté la communauté musulmane au respect des préceptes de l’Islam qui prône la paix, la solidarité et l’entente mutuelle. L’officiant a prêché pour la cohésion sociale et le vivre ensemble et prié pour le maintien de la paix.

Précisant que ce jour est un jour de partage et de solidarité, El Hadj Salifou Inoussa a invité les musulmans qui ont les moyens à partager avec les orphelins, les veuves et veufs ainsi qu’avec les démunis.

« Ce jour est un jour heureux où, tout musulman doit renforcer les liens de parenté, de convivialité, de fraternité, d’amour, se réconcilier et de régler les différends, de pardonner à ceux qui leur ont fait du mal », a-t-il ajouté.

Il a remercié les autorités locales pour leur accompagnement de tous les jours et prié Allah qu’il accorde longue vie au chef de l’État, Faure Gnassingbé.

Un bélier blanc a été immolé signe de respect de la tradition, donnant ainsi le ton à la célébration de la Tabaski. 

Cette célébration vient clôturer le « Hadj » le pèlerinage à la Mecque, qui est pour tout musulman pratiquant, un symbole de fraternité et de partage. Elle commémore la volonté d’Abraham de sacrifier son fils Ismaël, selon la prescription de Dieu pour tester sa foi. FIN

 

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

Savoir News, la maison de l’info

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*