SIALO 2019 : Du Whisky Cream au lait de souchet, présent au Salon

Mme Akouvi Amehame, dans son stand.

Vous connaissez certes le souchet, car vous en avez consommé, nature, torréfié et bouilli. Mais, avez-vous déjà goûté à la liqueur de souchet? Une boisson épaisse et crémeuse qui vous parfume le palais et vous renvoie vers un deuxième essai. Produite au Togo, la liqueur de souchet fait partie des produits exposés au 8ème Salon international de l’agriculture (SIALO) qui se tient depuis mardi au Centre togolais des expositions et foires.

Mme Akouvi Amehame (Directrice de Edivin) est celle qui produit ce « Whisky Cream » d’origine togolaise nommé « Soli Soli » et qui, depuis le début de ce Salon, satisfait les curieux.

« Je produis mes liqueurs à base d’alcool de manioc qui est fabriqué chez nous et avec grand soin, contrairement à certains alcools disponibles sur le marché et qui ne font pas bon ménage avec la santé. Le souchet est une source de bien-être, c’est un fruit très riche en fibre, il facilite donc la digestion », selon Akouvi Amehame (promotrice des liqueurs à base de souchet).

Quelques produits exposés par Mme Akouvi Amehame.

« C’est un antioxydant, car il contient de la vitamine E. Produit très riche en potassium et en minéraux (calcium, magnésium et phosphore) et en acides gras, le souchet détient une forte teneur en protéines. Grâce à sa concentration en vitamine E, et en oligo-éléments, le souchet est très efficace dans le traitement des troubles de l’érection, la baisse de libido. Ma liqueur existe également en version aphrodisiaque. J’expose également du vin de Bissap », a expliqué la directrice de Edivin.

Cette dernière participe à ce Salon, afin de faire découvrir au grand public, ses produits.

 « Nous pouvons fabriquer nos propres liqueurs. Au moins, nous savons de quoi c’est fait. Moi j’utilise de l’alcool de manioc pour la fabrication de mes liqueurs et c’est naturel. La dose est bien étudiée, contrairement aux alcool du marché », a-t-elle précisé.

Notons que le 8ème Salon international de l’agriculture fermera ses portes lundi. FIN

Ambroisine MEMEDE